Incroyables, mais vrais ! Planet.fr revient sur les faits insolites qui ont marqué l'actualité cette semaine.

Un accessoire de pâte à modeler en forme de pénis déplaît aux parents

Le moins que l’on puisse dire, c’est que la marque Play-Doh a commis une légère faute de goût ce Noël en commercialisant dans un kit de fausse pâtisserie un accessoire à la forme quelque peu suspecte, voire évocatrice.

S’il ressemble à un sexe, l’objet est pourtant un "extrudeur", autrement dit un outil destiné au glaçage des gâteaux en pâte à modeler, a rapporté Metronews. Mais l’argument ne semble pas avoir convaincu les familles américaines qui, indignées, ont exprimé leur colère sur les réseaux sociaux. L’entreprise a par la suite répondu à ces attaques sur Facebook en annonçant le retrait de l’objet qui sera très prochainement remplacé par un produit d’une autre forme.

En France, le jouet, également commercialisé dans le kit "Mega pâtissier" n'a pas suscité de telles réactions.

Burger King ouvre à Lille et embarasse une internaute

Coup de théâtre pour une adolescente qui avait publié ce message sur Twitter le 30 octobre à propos de l’ouverture d’un Burger King à Lille : "Quand il y aura un burger king à Lille jvous payerai tous un menu, retenez bien" (l'orthographe original a été conservé, ndlr).

L’enseigne de restauration rapide, qui avait annoncé en mars dernier son intention d’ouvrir un restaurant dans la capitale nordiste, s’est amusée à reproduire son tweet sur une bâche géante servant à protéger les travaux, avant de poster la photo sur son compte officiel, a rapporté le Huffington Post, avec pour commentaire : "Et heureusement que personne ne retweetera cette photo @vanoukia".

Un buzz qui a très vite fonctionné puisque la page Twitter de la jeune fille, qui semble néanmoins prendre la chose avec humour, est saturée de demandes d’internautes qui réclament leur menu gratuit !

Une carte postale met 90 ans pour parcourir 20 kilomètres

La carte était partie de la ville d'Angoulême (Charente) et était à destination de Voulgézac a rapporté Sud-Ouest. Près de 90 ans après son envoi, elle est enfin arrivée à bon port.

Le courrier n’était pas perdu, simplement en retard ont précisé nos confrères. Ainsi, le 21 novembre dernier la carte est arrivée à la bonne adresse, la Croix-Maigrin à Voulgézac, mais pas au bon destinataire, Célestine Perrot, décédée depuis une soixantaine d’années maintenant. C’est son neveu, Charles qui a ainsi réceptionné la carte.

Ce féru d’Histoire, intrigué par les raisons de ce retard, a mené son enquête et a fini par découvrir que sur le recto de la carte était représenté l’immeuble de l’ancienne Poste centrale d’Angoulême. Concernant le destinataire, "C. Perot", l’homme a conclu qu’il s’agissait de l’initiale et du nom de sa tante, sans doute mal orthographié. Enfin, en lisant la lettre, Charles a constaté que la lettre avait été postée avant 1927.

Une employée s'est vue offrir une nouvelle poitrine par son patron

Dimanche dernier, dans le cadre de l’émission américaine "Undercover Boss", l’équivalent en France de "Patron incognito", Doug Galler, le patron d'une chaîne de bars et de restaurants implantée au Texas et appelée Bikinis Sports Bar & Grill, a proposé à l’une de ses employées une nouvelle paire de seins.

Dans cette émission, un patron passe quelques jours en immersion dans son entreprise afin de découvrir le quotidien de ses salariés. Doug Galler s’est donc prêté au jeu et s’est entretenu avec certains de ses employés à la fin de l’expérience pour leur remettre bon nombre de récompenses, selon FranceTV Info. Une des employées, prénommée Grace, a eu droit à… une nouvelle poitrine ! "J’ai vécu une expérience incroyable avec toi. J'espère que tu es là pour rester, je pense que tu as plein de potentiel" lui a-t-il confié avant d'évoquer son "problème" de poitrine. L’homme lui a ainsi promis un rendez-vous chez le chirurgien plasticien si elle se montrait irréprochable au cours des six prochains mois, pour le plus grand bonheur de la jeune femme.

Selon nos confrères, l’issue n’a pas été la même pour une autre employée, prénommée Jessica qui a été renvoyée pour avoir refusé de porter un bikini lors de son service en salle. L'émission a quant à elle été vivement critiquée par les télespectateurs sur les réseaux sociaux. Doug Galler y est par ailleurs décrit comme un "pervers" et un "sexiste" :

Seine-et-Marne : des braqueurs repartent d'une boulangerie avec... des sucettes

Samedi matin, trois hommes se sont introduits dans une boulangerie de Torcy (Seine-et-Marne), située rue de la Mogotte afin d’opérer un bracage. Et quel bracage ! Les malfaiteurs seraient repartis avec des sucettes, posées sur le comptoir.

Selon les informations du Parisien, les trois braqueurs auraient exigé auprès du gérant le contenu de la caisse et auraient pointé une arme sur l’homme. Celle-ci, sans doute factice selon l’enquêteur, n’a pas semblé perturber le gérant qui leur a annoncé que la caisse était vide. Particulièrement furieux, les apprentis braqueurs seraient ainsi repartis les mains vides, ou presque… l’un deux aurait pris ce qu’il y avait sur le comptoir, à savoir une poignée de sucettes !

Publicité
Selon l’épouse du gérant, il s’agirait du "deuxième braquage en l’espace d’un an". Pour le premier, les braqueurs avait également fait irruption le matin, car il n’y avait pas de client présent. Mais s’il n’y a pas de client, il n’y a "pas de recette non plus" avait-elle expliqué.

Vidéo sur le même thème : Doug Galler offre une nouvelle poitrine à son employée

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité