Causée par une maladie génétique, l'apparence du cerf blanc fait de lui un animal légendaire et rare. Pourtant, une touriste en Suède est parvenue à immortaliser un superbe spécimen.

Siv Poijo, enseignante, repartait en voiture de ses vacances dans le village de Mala, en Suède, lorsqu'elle a avisé un animal étrange. À l'orée de la forêt qu'elle longeait, se trouvait un cerf élaphe, mais pas n'importe lequel : du bout des bois à l'extrémité des pattes, il était complètement blanc !

"Il s’est juste arrêté au bord de la route et j’ai réussi à prendre une photo", s'est-elle émerveillée dans le Daily Mail. On ne retrouve le cerf blanc à l'état sauvage que dans les forêts de la péninsule scandinave, et même dans cette zone, il est exceptionnel d'en croiser un.

À lire aussi – Découvrez Qizai, l'unique panda brun du monde !

Leucisme et légendes

Il ne s'agit pas d'un cerf albinos, ni d'une espèce particulière de cerf. Cette décoloration est le fruit d'une maladie rare, le leucisme. Issu du grec leukos, qui signifie, tout simplement, "blanc", ce terme désigne un dysfonctionnement des cellules censées pigmenter la peau. Les yeux des animaux touchés (car elle concerne aussi certains tigres, paons, alligators...) sont un peu plus clairs que la normale.

Publicité
Les mythologies prêtent certains pouvoirs au cerf blanc, adulé pour sa rareté comme pour sa beauté. Les Celtes, par exemple, l'associaient à la magie et à l'au-delà. Dans les légendes arthuriennes (chrétiennes mais particulièrement imprégnées de culture celte) qui mettent en scène la quête du Graal par le mythique roi Arthur, Merlin l'Enchanteur prend parfois la forme d'un cerf blanc.

Vidéo sur le même thème – Moment tendresse avec un jeune cerf