Un pharmacien de Pau (Pyrénées-Atlantiques) a été mis en examen et écroué pour une fraude à la sécurité sociale évaluée à 1,5 million d’euros, à déclaré ce vendredi le procureur de la République de la ville.

Jean-Christophe Muller, le procureur de la République de Pau (Pyrénées-Atlantiques), a annoncé ce vendredi la mise en examen d’un pharmacien de la ville pour "escroquerie, abus de biens sociaux et blanchiment". L’homme, de nationalité marocaine, a été placé dans la maison d’arrêt de Pau.

Le pharmacien est soupçonné d’avoir renouvelé de son propre chef, par une simple manipulation informatique, les opérations entre les établissements pharmaceutiques et la CPAM se faisant par télétransmission, des ordonnances dûment établies dans un premier temps pour des patients. La CPAM de Pau a alors remboursé le commerçant au moins 1,5 million d’euros sur "les deux dernières années", a déclaré Jean-Christophe Muller.

Un volume de remboursement atypique

La petite pharmacie, située dans le quartier populaire de Saragosse, a éveillé les soupçons de la CPAM qui a saisi le parquet de Pau. En effet, le volume de remboursement semblait suspect au vue du quartier et de la clientèle de la pharmacie.

En outre, le pharmacien a intrigué quant à son train de vie. Après avoir été saisi, le parquet a à son tour saisi la police judiciaire de Bayonne et le Groupe interrégional de la police judiciaire. Ces derniers ont constaté qu’il "possédait plusieurs comptes en banque, des biens immobiliers, des fonds anormaux transitaient entre la pharmacie et ses comptes personnels et il venait d'acheter deux véhicules coûteux" a déclaré le procureur à l’AFP.

Le pharmacien se dit victime d’un "complot"

Publicité
Pour sa défense lors de sa garde à vue, le professionnel de la santé s’est dit victime d’ "un complot". Le parquet estime que cet argument est peu vraisemblable.Selon l’AFP, les employés de la pharmacie sont hors de cause. De même aucun patient ne semble impliqué dans cette affaire, le professionnel de la santé aurait en effet agit seul.

Le pharmacien a vu ses comptes bancaires bloqués et les enquêteurs vont chercher à "déterminer le montant exact du préjudice" à déclaré le Procureur.

Vidéo sur le même thème : fraude à l'assurance: détournement de 3,5 M d'euros (Gard)

mots-clés : Fraude, Nationalité, Police, Mise
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité