Le mois dernier, un policier new-yorkais a été arrêté pour avoir voulu enlever et manger des femmes. Il souhaitait les faire cuire à feu doux et les garder vivantes les plus longtemps possilbe... Il vient de plaider non coupable au tribunal.

Le 24 octobre dernier, à New York, un policier de la ville a été arrêté pour avoir parlé avec un complice de pratiquer "l'enlèvement de femmes pour les cuisiner et manger des parties de leur corps". Son projet avait tourné court lorsque la police était tombé sur ses projets par hasard...

Gilberto Valle avait en effet utilisé son ordinateur personnel afin d'envoyer des messages qui contenaient des détails de son projet fou. Lors de l'enquête, les policiers y ont aussi trouvé des informations sur des centaines de femmes, avec nom, photo, et parfois des adresses et des descriptions. Le policier arrêté s'était servi des fichiers de la police pour remplir ces fameux dossiers.

"La faire cuire à feu doux, la garder vivante le plus longtemps possible"Les enquêteurs ont également reproché à Gilberto Valle d'avoir fait des recherches pour trouver le moyen d'"immobiliser et droguer des femmes", et de s'être "mis d'accord avec au moins une autre personne pour enlever une femme en échange d'une somme d'argent".

Si ce ou ces complices restent inconnus, des conversations ont étré révélées. Un complice demande notamment "Quelle taille fait ton four ?" et le policier répond : "Il est assez grand pour contenir une de ces filles si je lui plie les jambes". Le policier continue : "Je pensais attacher son corps [...] et la faire cuire à feu doux, la garder vivante le plus longtemps possible"...

Publicité
Ce lundi, Gilberto Valle a plaidé non coupable, expliquant qu'il ne souhaitait pas passer à l'acte, et qu'il ne s'agissait là que d'un fantasme morbide. Son avocate espère pouvoir obtenir une libération sous caution, mais deux juges précédents l'ont déjà refusée.

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité