Des dizaines de pigeons à moitié morts déambulent depuis quelques jours dans les rues de Moscou. Leur comportement bizarre commence à inquiéter les habitants.

Ils marchent à reculons, en rond ou restent sans bouger, la tête posée sur le sol. Depuis la semaine dernière, des pigeons visiblement à moitié morts et au comportement étrange déambulent dans les rues de Moscou, rapporte The Wall Street Journal. Des volatiles surnommés « pigeons zombies » qui commencent à inquiéter les habitants.

Des pigeons « sales » et « stupides »Si le Service d’inspection vétérinaire  et phytosanitaire fédéral de Russie a d’abord cru à une épidémie de la maladie de Newcastle, un virus dangereux transmissible à l’homme, aux dernières nouvelles, il n’en serait rien. Selon les résultats des autopsies et des analyses pratiquées, il semblerait que ces pigeons « morts-vivants » souffrent en réalité de la salmonellose. Guennadi Onichtchenko, l’inspecteur en chef de la santé en Russie a toutefois mis en garde la population et conseille aux Moscovites de ne pas toucher ces oiseaux malades. Mais selon lui, il n’y a pas lieu de s’inquiéter, les pigeons étant de toute façon « sales » et « stupides ».

Publicité
Une prophétie de fin du monde ?Reste que les Russes, du moins certains d’entre eux, ont un autre avis sur la question. Le quotidien britannique The Guardian rapporte en effet que de nombreuses personnes seraient persuadées qu’il s’agit là du point de départ d’une prophétie de fin du monde du célèbre Raspoutine. Les spécialistes rappellent tout de même que les décès en masse chez les oiseaux sont fréquents, et qu’il ne faut pas y voir autre chose qu’un phénomène naturel.

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :