Ming, une palourde née en 1499, a malencontreusement été tuée en 2006 par des scientifiques. Elle avait 507 ans et était le plus vieil animal vivant sur Terre.

© AFP

De la naissance de Jeanne d’Arc à la mort de Saddam Hussein, il n’y a qu’une vie. Celle de Ming la palourde. Née en 1499, cet animal a été découvert au large de l’Islande par des chercheurs de l’université de Bangor au Pays de Galles. Et selon le Daily Mail, les scientifiques ont tué Ming par mégarde en 2006 alors qu’ils essayaient de l’ouvrir. Ils ont rapidement estimé son âge à environ 400 ans. Mais il se trouvait qu’elle était un peu plus vieille. "Nous nous sommes trompés la première fois et peut-être nous sommes-nous un peu précipités en publiant ces résultats. Mais nous sommes à présent absolument sûrs que nous avons l'âge correct.", a affirmé Paul Butler, l'océanologue qui a étudié la palourde à l'Université Bangor.

La palourde est donc morte à l’âge de 507 ans ! Une longévité qui aurait pu être encore plus exceptionnelle sans la maladresse de scientifiques venus l'étudier de plus près.

Pourquoi une aussi longue durée de vie ?

Publicité
Outre le fait que les scientifiques ont donc tenu leur langue pendant sept ans, il reste une question : comment a fait Ming pour vivre aussi longtemps ? La biologiste allemande Doris Abele privilégie la piste d'un métabolisme très lent et donc d'une vie au ralenti. "L'Artica islandica a une très faible consommation d'oxygène. Quand un animal possède un tel métabolisme, cela signifie normalement qu'il a une très longue espérance de vie. Cependant, je crois également que la longévité s'explique également par la génétique.", a-t-elle expliqué.

A revoir en vidéo : Quel est cet étrange animal filmé dans les montagnes ? 

Publicité