Les pâtisseries vendues dans une boulangerie de Grasse (Alpes-Maritimes), représentant des personnages noirs, suscitent la polémique. 

Chez "aux délices de Grasse", certaines gourmandises chocolatées sont controversées. Dans la vitrine de cette boulangerie des Alpes-Maritimes, on peut apercevoir d'étonnantes pâtisseries en forme de personnages noirs, grossièrement représentés et dotés de sexes aux dimensions caricaturales. Des créations qui suscitent le courroux du Cran, le Conseil représentatif des associations noires.

Le Cran dénonce des "caricatures" "obscènes"

Dans un communiqué publié ce mardi 3 mars sur son site Internet, le Cran dénonce des "caricatures négrières, obscènes et injurieuses qui puisent dans la vielle tradition du racisme colonial". Il est vrai qu'à y regarder de plus près, les créations faites de pâte sablée et... de chocolat noir, vous l'aurez deviné, peuvent choquer certaines personnes. Une énorme bouche, un sexe disproportionné et un air bête, voilà à quoi ressemble la pâtisserie. Remonté, le Cran a même lancé une pétition en ligne pour exiger son retrait.

Une question d'interprétation

Publicité
Contacté par leParisien.fr, Yannick Tavolaro, le boulanger qui se cache derrière ces créations, n'en revient pas : "je ne comprends ni pourquoi ni comment est née cette controverse. Ce n'est pas nouveau. Je fais ces pâtisseries depuis 15 ans et il y en a dans mes trois magasins", a-t-il expliqué au média. Il a d'ailleurs tenu à préciser que l'utilisation du chocolat noir plutôt que du blanc avait une raison pratique : "le chocolat noir est plus facile à travailler et tient mieux, c'est tout". S'il se défend de tout racisme, l'artisan a admis au site Internet qu'autrefois, ses pâtisseries s'appelaient "négresses" et qu'elles étaient toujours faites "selon la tradition". Ayant choisi de renommer ses créations pour éviter les foudres des associations anti-rascites, le pâtissier l'affirme : il n'a pas l'intention de retirer ses "Dieux" et "Déesses". 

Vidéo sur le même thème - La "Chocolate factory" de Paul McCarty 

mots-clés : Grasse
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité