Le chantier naval de la ville de Nankin en Chine va accueillir la construction d'une réplique à l'identique du célèbre paquebot "Titanic", dont le naufrage au début du XXe siècle a inspiré un film.

James Cameron l'a fait au cinéma, les Chinois veulent le faire dans la réalité. C'est le Washington Post qui révèle l'information : le chantier naval Jinling de Nankin a signé un contrat avec le milliardaire australien Clive Palmer pour reconstruire le Titanic à l'identique. C'est le spécialiste norvégien Daeltamarin qui se chargera d'établir les plans du paquebot aux côtés d'un conglomérat de diverses sociétés. Le navire fera 270 mètres de long et 53 mètres de haut, avec neuf ponts et 840 pièces. Il pourra recevoir 2400 passagers et 900 hommes d'équipage.

Grande adepte des copies de monuments célèbres (Opéra de Sydney, Arc de triomphe, Capitole, etc.), la République Populaire de Chine voit ici l'occasion d'améliorer son image. Le quotidien chinois Global Times affirme que "des scandales fréquents concernant des produits douteux nationalement et internationalement ont fait du « made in China » un synonyme de produits bon marché et avec peu de valeur ajoutée", écrit le quotidien du pouvoir dans son édito. Avec la construction d'une réplique à l'identique du plus fameux bateau de tous les temps, le régime espère bien réutiliser cet épisode à des fins de propagande.

Publicité
D'ailleurs, pas question d'envisager un sort identique à son fameux prédécesseur. Pour l'instant absente, la question de la sécurité ne pourra cependant pas longtemps laisser de glace les ingénieurs. Le Titanic, premier du nom, avait, coulé après la collision d'un iceberg lors de sa croisière inaugurale, le 15 avril 1912. Sur place, l'histoire continue de fasciner et ce n'est pas un hasard si le film éponyme aux 11 oscars est le troisième à avoir eu le plus de succès dans l'Empire du milieu. Un coup de cœur pour le Premier ministre de l'époque qui l'avait officiellement recommandé à sa sortie en 1997. 

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité