Le prince Andrew, troisième enfant de la reine Elizabeth II, a été interpellé par erreur mercredi dernier dans les jardins de Buckingham Palace, en Angleterre. Les policiers l’ont pris pour un cambrioleur.

© bloc.com

Un prince arrêté par les policiers de son pays dans son propre palais, il faut le voir pour y croire. C’est la mésaventure qui est arrivée au prince Andrew, Duc d’York, ce mercredi. Alors qu’il se baladait tranquillement dans les jardins du palais de Buckingham (Angleterre), le prince a été interpellé par des policiers. Ne l’ayant pas reconnu, les agents de police l’ont pris pour un intrus.Selon le Sunday Express, les policiers n’y seraient pas allés avec le dos de la cuillère. Ils auraient même pointé leurs armes sur le prince en l’obligeant à s’allonger par terre de manière assez brutale. Toujours selon le journal britannique, le duc de 53 ans serait ressorti traumatisé de cette interpellation musclée. Cependant, cette dernière information a été démentie par Scotland Yard après une enquête plus approfondie. "Aucune arme, ni force n’ont été utilisées" a déclaré un porte-parole de la police britannique.

Deux voleurs ont été arrêtés lundi dernier

Publicité
Pour autant, le prince Andrew n’a pas voulu en faire toute une histoire. "Les policiers ont un métier difficile à assurer la sécurité de la famille royale et à dissuader les intrus et parfois ça ne tourne pas comme il faut", a-t-il déclaré dans un communiqué.Deux jours auparavant, deux hommes ont été interpellés par la police. Rodant devant le palais, ils sont soupçonnés d’avoir voulu cambrioler la résidence de la reine Elizabeth II. Les deux individus, arrêtés devant les grilles de la résidence royale, ont été remis en liberté provisoire.

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité