Non, la France n’est pas le pays où l’on consomme le plus de vin. Ce n’est pas non plus la Chine, ni les Etats-Unis. Il s’agit d’un minuscule Etat, où les habitants consomment deux fois plus de vin que les Français, et où cette tradition pourrait facilement être qualifiée de vice…

Selon les statistiques publiées par le Wine Institute pour l’année 2012, c’est le Vatican qui remporte la palme de la plus importante consommation de vin au monde. Cet Etat microscopique affiche en effet la plus grosse consommation de vin par an et par habitant, c’est-à-dire en moyenne 74 litres, soit environ 99 bouteilles de 75cl. Quasiment de double de la consommation des Français. Le vin de messe y serait-il pour quelque chose, ou bien les habitants du Vatican sont-ils tous alcooliques ?

La faute au vin de messe ?Ni l’un ni l’autre semble-t-il. « Le vin de messe n’est généralement pas acheté dans le commerce, car il doit être fabriqué à partir de raison pur », c’est-à-dire sans mélange, a expliqué au Guardian Michael Winterbottom, éditorialiste pour The Universe Catholic Weekly. Ce n’est donc pas de ce côté-là qu’il faut chercher une explication mais plutôt du côté du supermarché, indique le Guardian.

Un supermarché bon marché« Il y a un supermarché au Vatican, connu sous l'appellation familière “spaccio dell'Annona”, une expression qui fait allusion à la contrebande. Les taxes y sont basses. Ceux qui sont en possession d'un Pass Vatican bénéficient de droits similaires à ceux qui ont passé la sécurité dans un aéroport » explique le quotidien britannique. Mais si ces heureux bénéficiaires ne payent ni impôts, ni taxes sur les produits qu’ils achètent, c’est aussi les caractéristiques du Vatican lui-même qui donnent ce résultat plutôt surprenant.

Publicité
Le fait des petits Etats ?Les chiffres comptent en réalité le nombre de bouteilles achetées sur l’ensemble d’un territoire. Ce ne sont pas les 800 habitants du Vatican qui achètent à eux seuls autant de vin. Les millions de touristes qui passent chaque année « faussent » donc de beaucoup les statistiques. De même, les résidents du micro Etat, plutôt masculins, ont une moyenne d’âge assez élevée et comptent peu d’enfants, ce qui fait que la majorité d’entre eux sont aussi des adultes en âge de boire de l’alcool. Autant de caractéristiques qui semblent se ressentir dans d’autres petits pays, puisque le Luxembourg par exemple affiche 56 litres de vin par an et par personne, ou encore Andorre qui en enregistre 46.

Vidéo : un gadget pour boire du vin sans ouvrir la bouteille

Publicité