Une statue égyptienne exposée dans le musée de l’université de Manchester, en Angleterre, se déplaçait toute seule. Son énigme vient d’être résolue...

Il s’était abattu une drôle de malédiction sur le Manchester Museum, le musée de l’université de Manchester, en Angleterre. Une statue égyptienne  datant de 1 800 avant JC, y était exposée depuis 80 ans. Depuis quelques mois, le petit monument de 25 centimètres a commencé à tourner sur lui-même, tout seul.  Le conservateur du musée, Campbell Price, 29 ans, s’était alors inquiété. Mais un physicien a finalement percé le mystère.

Une explication finalement logique Le physicien Brian Cox, a en effet "suggéré que les deux surfaces, la serpentine qui compose la statuette et le socle en verre où elle repose, entraînent une vibration subtile qui, au final, fait tourner l'objet." Ce qui s’est révélé être juste puisque la statue ne bouge que la journée, lorsque les visiteurs marchent et provoquent alors des vibrations.

Publicité
Une solution radicaleL’Egyptologue Campbell Price a, quant à lui, préconisé de déplacer la statue, dans un endroit où elle ne pourrait plus bouger et ce, au risque de "rompre le charme." Mais que les visiteurs se rassurent, ils pourront toujours aller l’admirer dans sa nouvelle vitrine.

Vidéo : une statue bouge toute seule