Pour prévenir les agressions sexuelles qui ont tendance à se multiplier durant les l’été dans les transports en commun, la police chinoise vient de délivrer quelques conseils à l’attention de la population féminine. Certains sont surprenants.

Tous les moyens sont bons pour lutter contre le crime. Alors que l’été arrive, Pékin vient de délivrer quelques conseils aux femmes qui empruntent les transports en commun, afin de prévenir au mieux les risques d’attouchements et d’agressions sexuelles qui ont tendance à se multiplier durant la période estivale. La police leur recommande ainsi d’éviter les mini-jupes et toute tenue légère de manière générale.

De son côté, le département trafic du Bureau de la sécurité publique de Pékin a lui aussi délivrer ses recommandations pour éviter le harcèlement sexuel : éviter bien sûr les tenues légères, préférer les parties basses des compartiments plutôt que les parties surélevées afin d’éviter de se faire photographier sous un angle ou dans une position inadéquate, prévenir la police ou crier en cas d’agressions ou de harcèlement, et se couvrir, si possible, avec des sacs ou… des journaux.

Publicité
Xing Wei, responsable policier, explique dans le China Daily que les bus qui circulent dans la capitale chinoise ne sont généralement pas équipés de caméras de surveillance, ce qui complique le travail de la police en cas d’agressions, qu’il s’agisse de rassembler des preuves ou d’identifier un agresseur. Reste qu’un journal, même jeté en travers de ses genoux, ne semble pas être une arme bien dissuasive. Autre pays, autre culture, il se peut toutefois que la presse, en Chine, fasse peur…    

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :