Un chercheur danois a découvert l’animal vertébré disposant de la longévité la plus importante au monde. Le requin du Groenland pourrait en effet vivre près de 400 ans.

Jusqu'à ce que le biologiste marin Julius Nielsen se penche sur son cas, tout le monde se fichait bien du requin du Groenland. Y compris une bonne partie de la communauté scientifique. Sa chair pleine d'urée est immangeable à moins d'avoir pourri avant d'être bouillie, il n'est même pas chassé par l'homme, et son étude n'avait aucun intérêt aux yeux des chercheurs. Ce dernier point a bien changé : le requin (ou la laimargue) du Groënland pourrait en effet vivre jusqu'à 392 ans !

La laimargue du Groenland, ou Somniosus microcephalus ("le dormeur avec une petite tête"), passe très lentement d'une taille de 81 centimètres à plus de 5 mètres. Or, une longue croissance suggère une longue durée de vie, explique la revue Science. En étudiant 28 cadavres de femelles attrapées par inadvertance, Julius Nielsen a pu déterminer avec précision leur âge.

À lire aussi – Découvrez les animaux qui vivent les plus vieux !

Dans les yeux du requin

Les yeux du requin du Groenland sont constitués de couches superposées. À l'instar des carottes de glaces qu'on retire de la banquise, Julius Nielsen a creusé dans ces yeux pour déterminer l'âge des animaux qu'il observait. Il s'est étonné de ne pas trouver de traces d'essais nucléaires opérés dans la région dans les années 1960. Normalement, si les bêtes étaient nées après ces essais, cela devait se voir. Elles devaient donc être âgées de plus de 55 ans.

Publicité
En poursuivant ses recherches, il a découvert que la maturité sexuelle des laimargues du Groënland survenait à 156 ans, à 22 ans près. La plus grande (502 centimètres) et donc la plus âgée des femelles atteignait les 392 ans, à 120 ans près. Cela situerait sa naissance en 1624. À titre d'exemple, cette année-là, le roi Louis XIII allait sur ses 23 ans.

Vidéo sur le même thème : Un requin-marteau donne naissance sur la plage