Offert en grande pompe à François Hollande lors de sa visite au Mali, le chameau présidentiel, confié à une famille du pays, a connu une fin tragique : il a été mangé par ses gardiens.

Le Conseil des ministres est en deuil depuis l'annonce de la triste nouvelle : François Hollande a perdu son chameau malien. "Un seul être vous manque et tout est dépeuplé" disait Lamartine. Peut-être le chef de l'Etat a-t-il versé une larme sur le sort du fier camélidé ? En tout cas, la relation entre président de la République et son cadeau, offert lors de sa dernière visite au Mali, a souvent été tumultueuse. Alors que l'animal devait faire le voyage au côté de son nouveau propriétaire, après avoir été vacciné, il avait finalement été remis à une famille malienne qui devait en prendre soin.

Le président prenait des nouvellesMalgré ces débuts difficiles, l'animal n'ayant cessé de hurler à l'approche de François Hollande, le Corrézien tenait à avoir régulièrement des nouvelles de son chameau. Chaque semaine, le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, était tenu d'informer le Conseil des ministres. C'est donc tout penaud qu'il s'est présenté devant ses pairs pour annoncer la sinistre nouvelle, en début de semaine dernière, rapporte Valeurs actuelles.

Publicité
Le chameau a été mangéComble de l'horreur, ce symbole d'amitié entre la France et le Mali a tout bonnement été mangé ! Si Brigitte Bardot  n'a toujours pas réagi à la nouvelle, on imagine néanmoins la stupeur qui a du s'emparer des ministres. Le chameau cuisiné en tajine est considéré comme un met raffiné dans plusieurs pays d'Afrique. Bien qu'il n'ait guère gouté la nouvelle, l'histoire ne dit pas si le Conseil des ministres a observé une minute de silence. 

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :