Lancée mercredi, la nouvelle campagne publicitaire du groupe Loué ne plait pas aux forces de l'ordre. La marque a encore associé gallinacés... et policiers.

La marque de poulets Loué a encore frappé ! Sa campagne publicitaire démarrée ce mercredi fait en effet polémique. Sur les affiches du groupe, la comparaison volailles/forces de l'ordre est de mise. Ainsi on peut voir sur les affiches un homme en uniforme, radar en mains, probablement en train de contrôler un gallinacé... en excès de vitesse. Et histoire de rendre cette scène un peu plus cocasse, on peut lire sous l'image : "un bon poulet est un poulet libre". Certains utilisateurs de Twitter ont réagi soulignant qu'en plus du mauvais goût, cette publicité risquait bel et bien de ne pas plaire aux représentants de la loi.

 

 A lire aussi : Vendée : un collège envoie une oeuvre de 200.000 euros à la casse

Loué ne retirera pas les affichesComme l'avait prédit certains "twittos" : cette campagne n'a pas du tout séduit les policiers. "On a plus besoin de soutien, tant nos collègues sont victimes tous les jours d’actes de violences (...). Cela ne nous prête absolument pas à rire", a déclaré ce jeudi David Olivier Reverdy, représentant du syndicat Alliance, au micro de France Info.

Publicité
"Je ne vois vraiment pas l'intérêt de se plaindre de ça", a quant à lui rétorqué Yves de la Fouchardière, PDG du groupe LDC distributeur des poulets Loué. "Si au mois de juillet, les gens ne sont plus capables de sourire, mais quand vont-ils sourire", s'est-il interrogé face à notre confrère Christophe Boccara.

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :