Repérée au cours du championnat de volley des moins de 19 ans qui s'est déroulé à Taipei (Taïwan), une jeune volleyeuse kazakhe voit malheureusement sa carrière sportive compromise depuis quelques jours. La beauté de Sabina Altynbekova poserait problème à son entraineur et ses co-équipières.

Si le délit de beauté n'existait pas encore, ça ne saurait tarder. Du haut de ses 18 ans, Sabina Altynbekova a déchaîné les passions lors du championnat asiatique de volley des moins de 19 ans qui s'est déroulé il y a peu à Taipei (Taïwan), a rapporté le Daily Mail. La beauté de la jeune kazakhe et ses longues jambes mesurant 1,20 mètre ont subjugué le public taïwanais, si bien qu'elle est devenue l'attraction de l'évènement et a monopolisé l'attention des médias.

Mais, sa carrière sportive semble aujourd'hui compromise. "Il est impossible de travailler dans ces conditions (...) Le public se comporte comme s’il n’y avait qu’une seule joueuse dans le championnat", a déploré son coach Nurlan Sadikov dans les colonnes du quotidien britannique. Pour l'entraineur, l'équipe serait même "entravée" par le charisme de Sabina. La principale intéressée a donc appelé ses fans au calme expliquant avoir été "flattée au début, mais tout devient un peu trop exagéré." Elle souhaite par ailleurs se concentrer sur le volley-ball et n'être connue que pour ça.

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité