Le "manuscrit le plus mystérieux du monde" a été racheté par une petite maison d’édition afin d'être publié. Découvert par Wilfrid M. Voynich au XIXème siècle, son auteur et sa signification restent énigmatiques.

Des pages et des pages ornées de dessins de fleurs et de groupes de personnages féminins, une écriture alambiquée qui ne correspond à aucun alphabet connu. C'est l'essentiel du manuscrit de Voynich, un petit ouvrage de 200 pages dont les plus grands cryptographes n’ont pu percer le secret.

Une petite maison d'édition espagnole baptisée Siloe est parvenue à racheter les droits de rééditer le manuscrit à son ancienne propriétaire, la bibliothèque Beinecke de l'université américaine de Yale. Le directeur de Siloe compte en reproduire les pages en fac-similés, selon une technique dont la société a le secret. Chaque exemplaire coûtera entre 7 000 et 8 000 euros environ à son acheteur, selon Le Figaro.

À lire aussi – Secrets historiques, phénomènes inexpliqués... Découvrez les 10 plus grands mystères de France

Une suite de mystères

L'étrange ouvrage aurait été découvert en Italie, vers 1912, par Wilfrid M. Voynich. Cet amateur de livres aurait, d'après ses détracteurs, fabriqué l'objet lui-même. Toutefois, une datation au carbone 14 situe sa création entre 1404 et 1438, rapporte également Le Figaro. Les plus grands cryptologues, dont William Friedman - héros de la Seconde Guerre Mondiale ayant percé à jour les codes de l'armée japonaise -, n'ont pu en découvrir la signification.

Publicité
Son auteur, tout aussi mystérieux, pourrait tout simplement être un obscur plaisantin. Certains y voient une œuvre extraterrestre ; certaines espèces parmi les plantes dessinées n'ayant pas été identifiées. D'autres enfin l'attribuent au célèbre génie Léonard De Vinci. L'Italien avait en effet pour habitude d'écrire à l'envers et tout en arabesques, de manière à rendre ses recherches parfaitement illisibles aux éventuels curieux.

Vidéo sur le même thème - L’infrarouge pour dater les manuscrits et les œuvres d’art

Licence Creative Commons