Un cerf d’origine asiatique s’est récemmment retrouvé bloqué sur le toit d’un garage à Verneuil-sur-Indre, un village d’Indre-et-Loire. Une opération de sauvetage a été organisée par le maire de la commune pour aider l’animal.

Capture d'écran vidéo de la Nouvelle République

Décidemment, les animaux aiment se balader en ce moment. Après Serge le Lama qui a pris le tramway bordelais, c’est un cerf qui a fait une petite virée nocturne dans la nuit du 4 au 5 novembre à Verneuil-sur-Indre (Indre-et-Loire). Au petit matin, Marie-Thérèse Decloux allait prendre l’air comme à son habitude quand elle a tout d’un coup aperçu un cerf tranquillement allongé sur le toit de son garage. "J'ai bien entendu du bruit vers 5 h. Je pensais que des personnes mettaient des bouteilles de verre dans le container plus loin ", a-t-elle raconté. Evidemment, la nouvelle s’est vite propagée dans le village de 504 habitants.

Encore aujourd’hui, personne ne sait comment l’animal de race asiatique est arrivé au centre de la France. Malheureusement, la balade du cerf s’est achevée sur le toit du garage de Marie-Thérèse. Un toit fait d’ardoises glissantes qui ont pris au piège la pauvre bête. "Il essayait bien de remonter mais glissait et se couchait sur le toit. Il fallait trouver une solution", a témoigné Philippe Bruneau, le maire de la commune.

Opération périlleuse pour sauver le cerf

Pour secourir l’animal, le maire et deux pompiers de la ville ont commandé une opération de sauvetage. "Nous avons contacté la réserve naturelle de la Haute-Touche (Indre) qui aurait pu nous aider pour la capture mais il n'avait pas le droit de le récupérer pour des raisons sanitaires. Nous avons donc fait appel à un éleveur qui possédait un fusil hypodermique, afin d'endormir le cerf, mais nous n'avions pas le bon produit ", a expliqué Philippe Bruneau.

Publicité
Au final, c’est le système D qui aura été efficace. L’édile de Verneuil-sur-Indre a décidé de faire apporter une bâche sur le toit pour que le cerf ne dérape plus. Encore fallait-il que la bête se dirige vers la bâche. Du coup, un balai a été utilisé pour pousser l’animal vers la surface antidérapante. Au bout de trois heures, le cerf a compris le stratagème et a posé ses pattes sur la bâche. Il a ensuite repris sa balade vers la forêt du coin, un endroit où il se sentira beaucoup plus à son aise.

Vidéo du cerf bloqué sur le toit !