Le squelette d’un mammouth laineux découvert en région parisienne vient d’être dévoilé par une équipe d’archéologues. Une découverte qui fait la joie des scientifiques : Helmut, de son petit nom, est le troisième mammouth retrouvé sur le sol français depuis 150 ans.

C’est un beau bébé ! Il pèse 4 ou 5 tonnes, affiche des mensurations gigantesques (à peu près 3 mètres au garrot) et fait aujourd’hui la fierté de ceux qui l’ont mis au jour. Baptisé Helmut, le squelette de ce mammouth laineux découvert dans la Marne à une cinquantaine de kilomètres de Paris semble tout droit sortir de l’âge de glace.

En juillet dernier, alors qu’une équipe de l’Institut national de recherches archéologiques préventives fait des fouilles sur un site gallo-romain à Changis-sur-Marne, les archéologues tombent par hasard sur des ossements. Aussitôt le sol est sondé et un fémur est déterré. Bientôt c’est tout un squelette qui est découvert. « C’est proprement exceptionnel. On trouve parfois quelques ossements épars mais il est rarissime de mettre la main sur un squelette entier » a déclaré Stéphane Péan, archéo-zoologue au Muséum national d’histoire naturelle.

L’animal aurait vécu entre 200 000 et 50 000 ans avant notre ère. C’est, pour les spécialistes, la découverte la plus extraordinaire faite en France depuis 150 ans. Car ce qui différencie Helmut des autres squelettes découverts auparavant, c’est qu’il aurait rencontré l’homme : deux éclats de silex taillés ont en effet également été retrouvés près de sa tête. Ces vestiges pourraient avoir appartenu à Néandertal, qui s’imposait comme un chasseur redoutable. De quoi aiguiser la curiosité des chercheurs. « S’agit-il là d’une scène de chasse, ou est-ce que l’homme est venu prélever de la viande sur l’animal déjà mort? Difficile à dire pour l’instant », a confié Grégory Bayle, le responsable scientifique de la fouille.

Publicité
Le chemin est encore long pour découvrir qui était vraiment Helmut, mais les scientifiques analysent déjà les sédiments et autres matières fossilisés retrouvés à ses côtés. L’objectif : déterminer les causes et la date de sa mort, mais aussi son mode de vie et son environnement. Un voyage au cœur de la préhistoire. 

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :