Giovanni Montresor vient de se voir saisir pas moins de 300 millions d’euros de bien par l’administration fiscale italienne. Dans le collimateur du fisc, ce multimillionnaire ne déclarait que quatre euros de revenus annuels… 

Quatre euros en 2009, cinq euros en 2010, quatre euros en 2011. Les déclarations de revenus annuels de Giovanni Montresor ont  un peu intrigué le fisc italien. Celles de sa femme n’étaient guère plus élevées : elles étaient en effet d’un euro en 2010 et trois euros en 2011. Une grande partie de leurs biens vient d’être mise sous séquestre par la police financière italienne. Valeur : 300 millions d’euros. « Giovanni Montresor et sa femme avaient de toute évidence un niveau de vie très différent de ce qu'ils déclaraient comme revenus » a déclaré à l’AFP Francesco de Giacomo, un des enquêteurs en charge du dossier.

Publicité
Fraudeur récidivisteCet habitant de Vérone, au patronyme prédestiné, est en plus, semble-t-il, un expert en matière de fraude fiscale. Il avait apparemment déjà eu maille à partir avec le fisc. Dans les années 90, il avait ainsi été épinglé pour fraude et corruption. En 2011, il avait également oublié de payer ses impôts après la vente de plusieurs terrains dont il était propriétaire. Cette fois-ci, l’administration a saisi, entre autres, 18 biens immobiliers, 9 entreprises, sept véhicules ainsi que 235 hectares de terrains dispersés dans le nord de l’Italie. Des possessions effectivement loin d’être en rapport avec le montant des revenus déclarés…

A revoir en vidéo : A 100 ans, elle devient imposable