Dans un hôpital au Japon, une scène qui aurait pu virer au drame a eu lieu : en pleine opération, le pet d'une patiente a déclenché un incendie.

C’est une scène loufoque qui aurait pu finir en drame. Comme l’explique le quotidien japonais Asahi, relayé par BFM TV, une patiente, en pleine opération, a été grièvement brûlée après avoir… lâché une flatulence.

La scène s'est déroulée en avril dernier au Tokyo Medical University Hospital, mais vient tout juste d'être révélée par l’établissement. En pleine opération du col de l’utérus, la femme âgée d’une trentaine d’années a lâché un simple pet.

A lire aussi - Dunkerque : l’octogénaire qui avait avalé son dentier est mort

Aucune matière inflammable présente sur les lieux

Une erreur malheureuse, puisque le laser utilisé près de la zone à opérer est entré en contact avec les gaz intestinaux. Un feu a ensuite été déclenché, et la patiente a été blessée sérieusement au corps.

"Le contact avec le laser a provoqué un incendie, même les draps chirurgicaux ont pris feu", explique le rapport en question.

Publicité
Finalement, plus que de peur que de mal, la situation n’a pas dégénéré. Un comité d’experts a confirmé qu’aucune matière inflammable n’était présente dans la pièce. Enfin, l’équipement pour l’opération était fonctionnel et en bon état.

Vidéo sur le même thème : Un homme goûte ce qui est considéré comme la pire saveur au monde

Publicité