Incroyables mais vrais ! Planet.fr revient sur les faits insolites qui ont marqué cette semaine.

En garde à vue pour avoir voulu payer avec un billet de 500 euros

En allant faire leurs courses lundi après-midi à l’hypermarché E.Leclerc de Douais, un couple originaire de Guinée était loin de se douter qu’il allait passer sa nuit au poste. Selon la Voix du Nord, à l’origine de cette information, le couple aurait passé près de 20 heures en garde-à-vue après avoir été soupçonné de vouloir payer leurs courses avec un faux billet de 500 euros.

Au moment de payer, l’hôtesse de caisse a eu un doute sur le billet qu’on lui avait donné. La hiérarchie, rapidement prévenue, n’étant pas parvenue de son côté à déterminer si le billet était vrai, a préférer contacter la police. "On a des détecteurs de faux billets, mais ils ne sont pas fiables à 100%", a confié un membre de la direction. Le couple est alors interpellé pour détention de faux billet.

Malheureusement pour eux, les deux clients ont été retenus toute la nuit au poste, la confirmation de la banque arrivant seulement le lendemain. Le billet de 500 euros était bel et bien réglementaire. Face aux accusations de délit de faciès, le magasin s’est défendu en expliquant que ce genre de billet arrivait rarement entre leurs mains. "On comprend que ça n’a pas dû être agréable, c’est sûr, mais on a fait qu’appliquer les directives" expliquait-on à la direction mardi.

 Mal servis au restaurant, ils laissent 100 dollars de pourboire

Un pourboire méritoire de la part de clients compréhensifs. Quand Steven et Makenzie Schultz, un couple originaire de l’Iowa, se sont installés ce samedi à une table du Kazoku Suchi, un restaurant japonais dans le Nebraska, ils ont compris rapidement que le service risquait d’être laborieux. Une commande d’eau qui prend 20 minutes, puis encore 40 minutes d’attente pour l’apéritif, le couple sent bien que quelque chose cloche quand les autres tables piaffent d’impatience, rapporte Directmatin.

"Il semblait évident que le restaurant était sous staffé et que l’attente n’était en rien la faute du serveur. Il courait comme un fou, sans jamais se plaindre. Nous avons compté : il devait servir 12 tables et s’occuper du bar également", a raconté Makenzie sur sa page Facebook. Les deux clients se montrent alors compréhensifs vis-à-vis du serveur : "Steven et moi sommes tombés d’accord pour récompenser la bonne volonté du pauvre serveur, alors qu’il semblait parti pour ne récolter aucun pourboire".

Se reconnaissant dans le jeune homme pour avoir déjà fait du service en salle, ils ont donc décidé de lui laisser 100 dollars de pourboire avant de quitter discrètement les lieux pour ne pas être remarqués.

 À voir aussi -6 millions d'euros payés en billets de Monopoly

Louisiane : un restaurant offre 10% de ristourne à ses clients armés

C’est une idée pour le moins originale qu’a eu ce restaurateur de Louisiane. Kevin Cox, le patron du Bergeron’s Restaurant, offre en effet une ristourne de 10% à tous les clients qui viendraient armés chez lui rapporte Metronews. Le propriétaire, interrogé par la chaîne américaine NBC, a expliqué que son action visait initialement les policiers de la région, habitués du restaurant. Finalement, il a décidé d’ouvrir son offre aux autres clients qui souhaitaient eux aussi profiter de la réduction.

Selon Kevin Cox, cette offre serait avant tout un moyen d’éviter les braquages. "Je n’arrête pas d’entendre parler d’endroit où les armes à feux sont interdites (…) Ne se rendent-ils pas compte que c’est justement ces lieux que les braqueurs vont viser en priorité ?", a-t-il expliqué. Son explication semble être partagée par une part importante de la clientèle du Bergeron’s, à l’image d’Olivia Carambat : "Si quelqu’un entrait ici avec l’intention de nous faire du mal, nous ne serions pas sans défense."

La politique du chat unique

L’association de protection des animaux de nos voisins helvètes tirent la sonnette d’alarme. Avec 1,5 million de chats pour 8 millions de Suisses, la situation devient difficilement soutenable pour la SPA de Zurich, le Zucher tierschutz. En effet, trop de chats nuit gravement à la faune locale rapporte Le Monde.

"Nous avons calculé que la densité de Zurich était de 430 chats par kilomètres carrés. En comparaison, il y a 10 à 15 renards pour la même superficie. Il faut agir pour stabiliser, voir diminuer cette population afin de préserver la faune", expliquait Claudia Klister, coresponsable de l’étude de la SPA zurichoise, en juin dernier.

L’association propose donc, pour endiguer la "menace" chat, de limiter le nombre d’animal à un par foyer. Cette situation semble être valable sur l’ensemble des cantons Suisses. La SPA de Saint-Gall en Suisse germanophone a proposé récemment d’établir un couvre-feu pour les félins, valable de 20 heures le soir à 8 heures le lendemain matin, pour éviter que ces derniers chassent les espèces locales à l’aube.

Bienvenu à Micropia, premier zoo à microbes du monde

Le premier "zoo interactif à microbes" au monde vient d’ouvrir ses portes, mardi, à Amsterdam, a rapporté Le Parisien. Ce vaste projet est né de l’imagination d’Haig Balian, directeur du zoo royal d’Amsterdam, Artis. "Les zoos ont tendance à ne montrer qu’une partie de la nature, à savoir les grands animaux (…) aujourd’hui nous voulons montrer la micro nature", a-t-il expliqué lors de l’inauguration en présence de la reine Maxima des Pays-Bas.

Selon le directeur d’Artis, les microbes, virus, mycètes et autres bactéries ont trop souvent été associés aux maladies. Pourtant, l’ensemble de ces micros organismes sont, pour la plupart, essentielle à notre vie.

Publicité
Haig Balian a par ailleurs expliqué que les microbes pouvaient trouver leur utilité dans à peu près tous les domaines, aussi bien dans les hôpitaux, dans l’alimentaire ou encore dans les bio-carburants. Ce zoo met donc à l’honneur ces organismes qui composent la vie sous toutes ses formes. Ainsi apprend-t-on que le corps humain est constitué en moyenne d’un kilo et demi de microbes sans lesquels nous mourrions. Charmant.

 

 Vidéo sur le même thème - Obama paie l'addition 

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité