Lors d’un contrôle anti-dopage effectué après l’épreuve nationale du 10km sur route en Italie, un coureur a essayé de frauder le contrôle en utilisant un sexe en plastique. Mais la tricherie n’a pas fonctionné.

© CC / cyclisme-dopage

Le coureur italien, Devis Licciardi, entrera dans l’histoire du sport, non pas pour ses performances mais plutôt pour son imagination. Alors qu’il venait de courir au championnat national du 10km sur route en Italie, l’athlète a eu le droit à un contrôle anti-dopage comme le veut la procédure. Mais selon la Gazetta dello Sport, Devis Licciardi aurait utilisé un pénis en plastique rempli d’urine propre pour y échapper. Lors du test, l’athlète aurait dit au contrôleur : "Je veux rester seul".  Phrase qui a alors éveillé les soupçons de l'homme : "Non, je dois rester près de toi comme le stipule le règlement", lui a-t-il répondu de manière claire.

Un pénis en plastique communément appelé Whizzinator

Publicité
Après cette furtive discussion, le contrôleur qui était en présence de l’athlète italien a découvert la supercherie. Devis Licciardi cachait sur lui, un faux pénis contenant une urine vierge de tout produit dopant. Un sexe en plastique qui se trouverait sur internet et qui s’appellerait : Whizzinator. Le pénis a été saisi et une enquête a été ouverte par la même occasion. Le pire dans cette histoire est que le coureur italien a triché pour seulement arriver dans le milieu du peloton.

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :