EasyJet a débarqué quatre passagers de l’un de ses avions, au motif que celui-ci ne pouvait pas décoller en raison d’un surpoids. Malgré un chèque de dédommagement, visiblement trop maigre, ils n’ont pu prendre un autre vol que grâce à la générosité des autres voyageurs.

Parfois pointée du doigt pour ses méthodes expéditives et le peu d’égard de la compagnie envers ses passagers, easyJet fait de nouveau parler d’elle. Le 18 janvier dernier, un avion qui devait relier Liverpool à Genève n’a pas pu quitter l’aéroport : l’appareil présentait un surpoids qui empêchait le décollage. La compagnie a donc demandé à quatre des passagers de bien vouloir débarquer pour alléger l’avion.

Selon les informations rapportées par le quotidien britannique The Independant, il y a avait à bord un trop grand nombre de passagers hommes par rapport au nombre de passagers femmes. Easyjet se base en effet sur des moyennes pour calculer le poids de ses appareils : 88 kg pour un homme, 70 kg pour une femme et 35 kg pour un enfant. Ce jour-là, avec 135 hommes et 19 femmes à bord, l’avion était trop lourd pour pouvoir décoller.

Publicité
La compagnie low cost a donc demandé à quatre de ses passagers hommes de bien vouloir descendre de l’avion, leur offrant en échange un bon de 100 livres sterling afin qu’ils puissent prendre un autre vol. Mais cette compensation s’est avérée insuffisante. Ce sont finalement les autres passagers qui ont généreusement mis la main à la poche pour permettre à ces quatre débarqués volontaires d’emprunter une autre compagnie.

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publiez votre commentaire

12 commentaires

Encore un titre accrocheur et

Portrait de asphodèles

Asphodèle 

 Encore un titre accrocheur et mensonger.

Il ne s'agit pas d'obèses qui ont été refoulés mais de 4 hommes car le poids total des passagers + bagages était dépassé.

Il faudrait peut-être revoir le mode de calcul.

Votez pour ce commentaire: 

Est on sûr qu'il s'agit d'un

Portrait de fillot

Ce n'est pas le fait de posséder qui est immoral , c'est la façon de prendre....

Est on sûr qu'il s'agit d'un avion et non d'une mongolfière ??

Votez pour ce commentaire: 

Les low costs ne sont en fait

Portrait de Neptune

  Bien faire et laisser braire ...

 Les low costs ne sont en fait que des compagnies régulières qui décollent avec au moins les trois quarts de leurs sièges occupés

++++écrit STVI 

  Pas toujours ...Air-France vient de mettre pas mal de low-cost en branle avec ses avions régionaux  qui sont pour la plupart des Fokers ( turbo propulsion ) moins gourmands que les A 319 et Ryan-air  n'est pas ce que l'on nomme  une compagnie  de lignes régulières .....

Votez pour ce commentaire: 

Millie: Plutôt que leur

Portrait de Tiro liro liro

"N'oublie pas de danser, même si tu es triste"...

Millie:

Plutôt que leur poids, c'est le nombre de passagers qu'il faut contrôler ! Comme dans les ascenseurs !

****

Millie

Dans un ascenseur prévu pour 4 personnes et X kilos...si le poids des 4 personnes dépasse les kilos prévus, l'alarme sonne !

Dans ce cas il vaut mieux qu'on monte ou descend  qu'à trois personnes... au lieu de 4 !  

Je pense qu'il vaudrait mieux qu'on demande aux personnes leur poids leur de la réservation, et ensuite prévoir moins de passagers si le poids est attent... 

Faut aussi voir si ces passagers  (dans le total) n'avaient pas  des valises avec le poids maximal...

 

Comme tout est calculé avec une moyenne...

Ce que je trouve injuste est de ne pas payer le prix du billet (réel) aux passagers qui doivent prendre un autre avion !  

Votez pour ce commentaire: 

Plutôt que leur poids, c'est

Portrait de Neptune

  Bien faire et laisser braire ...

 Plutôt que leur poids, c'est le nombre de passagers qu'il faut contrôler ! Comme dans les ascenseurs !

écrit Millie 

  En matière de transports aériens, ce n'est pas le nombre mais le poids ...et la capacité mécanique ou tchnique   de l'avion. Il vaut mieux ' faire descendre '  4 passagers  que de risquer un " crash" au décollage provoquant la mort d'une centaine de passagers .....

La prochaine fois, au lieu de prendre des " low cost " ils prendront unn avion de ligne régulier .....

Votez pour ce commentaire: 

Neptune a dit

Portrait de stvi

 stvi

Neptune a dit :...................................La prochaine fois, au lieu de prendre des " low cost " ils prendront unn avion de ligne régulier .....

 

 

Mais ,Neptune ,ceux qui prennent des low cost ne prendraient pas l'avion s'ils avaient à payer le prix d'un billet de ligne régulière ....

 

 

Je me demande d'ailleurs comment peuvent vivre ces compagnies qui décollent avec parfois les trois quarts de leurs sièges vides .....

Les low costs ne sont en fait que des compagnies régulières qui décollent avec au moins les trois quarts de leurs sièges occupés 

Votez pour ce commentaire: 

stvi a dit : Mais ,Neptune

Portrait de giellesse

- Pouvons-nous parier un centime d'euro sur l'existence du Paradis ? - Non ! - Péchons !

stvi a dit :

Mais ,Neptune ,ceux qui prennent des low cost ne prendraient pas l'avion s'ils avaient à payer le prix d'un billet de ligne régulière ....

 

Mais si, Stvi ! Moi je ne prends jamais les low-cost, toujours les lignes régulières... C'est déjà bien assez dur d'être pauvre, si en plus il fallait que je me prive !....

Votez pour ce commentaire: 

Vous ne dites pas tout

Portrait de ..Chris

Vous ne dites pas tout :

 

Selon les informations rapportées par le quotidien britannique The Independant, il y a avait à bord un trop grand nombre de passagers hommes par rapport au nombre de passagers femmes. Easyjet se base en effet sur des moyennes pour calculer le poids de ses appareils : 88 kg pour un homme, 70 kg pour une femme et 35 kg pour un enfant. Ce jour-là, avec 135 hommes et 19 femmes à bord, l’avion était trop lourd pour pouvoir décoller.
 

La compagnie low cost a donc demandé à quatre de ses passagers hommes de bien vouloir descendre de l’avion, leur offrant en échange un bon de 100 livres sterling afin qu’ils puissent prendre un autre vol. Mais cette compensation s’est avérée insuffisante. Ce sont finalement les autres passagers qui ont généreusement mis la main à la poche pour permettre à ces quatre débarqués volontaires d’emprunter une autre compagnie.

 

Les "débarqués" étaient volontaires. De toute façon, ils n'avaient pas le choix puisque l'avion ne pouvait pas décoller en raison du surpoids.


Plutôt que leur poids, c'est le nombre de passagers qu'il faut contrôler ! Comme dans les ascenseurs !


 

Votez pour ce commentaire: 

Il faut qu ils recrutent des

Portrait de moumousse69

Il faut qu ils recrutent des bons agents de trafic aérien pour que leur loadsheet soient bonnes, du bon personnel est cela aurait été stoppé bien avant en surveillant l'enregistrement par exemple. AAHH on ne peut pas se faire inviter par la CCI pour ses avions, avoir des subventions (payées par les habitants dans leurs impots), ne pas vérifier ses avions pour le moment car ils sont encore jeunes, et  avoir du bon personnel (bein oui faudrait payer des formations, des salaires  descents...) Ouais du low cost quoi!!!....Et les gens se plaignent!!! Ca me fait marrer...  

Votez pour ce commentaire: 

Si easy jet avait un

Portrait de moumousse69

Si easy jet avait un personnel compétent (un bon agent de trafic par exemeple sur cette affaire) cela ne serait pas arrivé!!! Mais bon, chez les easy jet faut être accueilli par les cci gratos, avec des subventions pardon..payées par nos impots! et surtout payer pas cher son personnel!..Alors d'ici leur payer des formations, ou recruter des pros, ca ne risque pas d'arriver!!!!  Les gens se plaignent ça me fait rire, ils veulent du pas cher et s'étonne après du résultat!!! Et là les avions sont neufs...les mécanos n'ont pas besoin d'être pros...mais après??..... 

Votez pour ce commentaire: 

Pages

Publicité