Vendredi dernier, des scientifiques chinois ont décrété qu’un trou bleu situé près de Hong Kong était le plus profond jamais découvert.

Au large des côtes vietnamiennes et chinoises, niché au creux de l’archipel des îles Xisha, repose "l’œil de la Chine". Un vaste rond d’eau bleu, plus sombre qu’un lagon, au milieu de la mer turquoise. Selon le Daily Mail, qui reprend le site Huanqiu, une équipe de chercheurs locaux l’a certifié vendredi : c’est le trou bleu le plus profond du monde.

En Chine, on l’appelle "l’œil de la Chine" mais aussi Longdong, le "trou du Dragon". De sa surface au sol marin, il atteint 300 mètres et 89 centimètres. C’est un peu plus haut que la Tour Eiffel. Il surpasse ainsi le trou bleu de Dean, dans les Bahamas, qui lui plonge à 202 mètres sous les eaux.

Une formation pleine de surprises

Un trou bleu n’est pas un sinkhole, ou "doline", notamment parce qu’il se crée en mer et pas sur terre. Sa formation s’est déroulée sur des milliers d’années. Une gigantesque quantité de roche calcaire s’est d’abord érodée sous le sol, ménageant une grotte souterraine. Ensuite, le toit de la grotte s’est effondré. La cavité ainsi formée s’est emplie d’eau après la fonte des glaces, donnant naissance au trou bleu.

Publicité
D’après le site de China Radio International, la ville principale de l’archipel, Sansha, aurait décidé d’allouer chaque année l’équivalent de 680 000 euros à la protection de l’environnement. Un million de Yuans (environ 136 000 euros) a par ailleurs été débloqué par la ville pour l’exploration du trou.

Vidéo sur le même thème - Une voiture happée par un sinkhole en pleine rue

Publicité
Publicité