Deux hommes vivant à Clermont-Ferrand ont été mariés sans le savoir ni se connaître de 1993 à 1999. Une erreur administrative était à l’origine de la première union gay de France, bien avant le débat actuel sur le mariage pour tous !

Ce sont les militants de Civitas, cette association ultra catholique violemment opposée au mariage pour tous, qui vont être verts ! Alors que la loi sur le mariage homosexuel n’a pas fini d’être débattue à l’Assemblé, France 3 Auvergne nous apprend que deux hommes ont été mariés pendant six ans, de 1993 à 1999. Ces pionniers qui s’ignorent, se prénomment  Jérôme et Alain-Marcel, et ont vécu un mariage sans histoire jusqu’au jour où Jérôme se rend en mairie pour demander un extrait de naissance.

Le Clermontois apprend alors qu’il est uni devant la loi à un certain Alain-Marcel. Subite manifestation d’amnésie conjugale ? Non, simple erreur de l’administration. Lorsqu’Alain-Marcel s’est marié en 1993, l’employé de la mairie s’est trompé de ligne. Une maladresse qui poursuit encore Jérôme lors des élections, où il apparait toujours sous la mention « épouse d’Alain-Marcel » malgré les rectifications qu’il a exigées de la mairie.

Publicité
La bourde a toutefois été sans conséquence majeure, le mariage entre deux personnes de même sexe n’étant encore pour l’instant qu’une vue de l’esprit, ils n’avaient pas besoin de divorcer. Hier une histoire cocasse, demain une banalité ? Ou quand la réalité va rattraper (sans doute) la fiction… 

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :