Le réseau social chinois Weibo a dévoilé la semaine dernière les images d’une cliente d'Ikea, entrée dans le magasin sans dessous ni pantalon.

"Bien plus qu’un marchand de meubles !" est une devise que Pékin n’est pas près d’oublier. Le 29 juin dernier, le site Shangaiist a repéré une série de photographies postées sur le site Weibo, équivalent de Twitter en Chine.

Elles montrent une femme d’identité inconnue, vue de dos, se baladant tranquillement dans un magasin Ikea proche du Siyuan Bridge, au Nord-Est de la capitale. Elle se balade dans une robe grise, plutôt banale. Le détail ? Elle est retroussée... pour dévoiler ses fesses.

 À lire aussiLa mode du nu débarquera-t-elle en France ?

Une publicité déguisée ?

La marque a publié un communiqué sur Weibo, dans lequel elle indique : "Nous espérons de tout consommateur (…) qu’il maintienne l’ordre moral". Un internaute a commenté, au vu du peu de clientèle présente sur les photos : "Je ne crois pas à ce que dit Ikea. D’abord, si Ikea n’a pas délibérément mis ça en place, comment un magasin d’une telle taille peut-il être vide ?"

"Je ne comprends pas comment une jeune femme comme elle puisse faire quelque chose d’aussi choquant", s’est offusqué un autre. Selon Shangaiist, des rumeurs circulaient déjà sur la politique du commerçant au sein de ses boutiques.

Publicité
Quelques temps plus tard, à Wuhan, à plus de 1000 kilomètres au Sud de Pékin, une autre série de clichés était postée : elle représentait une personne posant nue sur un lit. Encore dans un magasin Ikea.

Les deux séries ont été supprimées à la demande de la police, même si celle de la femme aux fesses nues avait déjà été récupérée par les médias.

Vidéo sur le même thème - Une femme nue se promène au milieu de la route aux Etats-Unis

Publicité