Une jeune récidiviste spécialisée dans les cambriolages a été confondue par la police grâce aux analyses ADN effectuées sur des excréments, trouvés dans le fond du jardin.
 

Elle avait pourtant cru avoir bien pris soin de ne laisser aucun indice matériel de son cambriolage. A seulement 13 ans, et déjà virtuose des effractions de domiciles, elle a seulement répondu à l'appel de la nature en faisant ses besoins dans le fond du jardin. Arrêtée pour un vol dans un pavillon de Sevran (en Seine-Saint-Denis), la jeune fille a donné bien du fil à retordre aux plus fins limiers de la police toulousaine.

C'est en confrontant son ADN aux analyses effectuées sur la matière découverte dans le fond du jardin, que les policiers sont remontés jusqu'au cambriolage énigmatique commis dans une maison de Saint-Alban, en septembre 2012. La chose étant bien enterrée, ce sont les traces relevées sur le papier toilette qui ont permis de confondre l'apprentie Arsène Lupin. Un reflexe hygiénique pas vraiment salutaire, qui a également permis aux enquêteurs de découvrir le casier judiciaire pour le moins fourni de la jeune fille.

Publicité
Déférée vendredi soir devant un juge pour enfants, l'adolescente a été laissée libre en attendant d'être jugée.  Si la mauvaise idée lui venait de recommencer, du moins la jeune fille sait désormais ce qui lui reste à faire. 

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité