Une cliente blessée à l’œil après un jet de frite dans un restaurant McDonald’s a décidé de porter plainte contre l’enseigne de fast-food. Touchée à la cornée, son médecin lui a prescrit 10 jours d’interruption temporaire de travail.

La nourriture servie dans les fast-food peut se révéler néfaste pour la santé, on ne le dira jamais assez. Une habitante de Vergt, près de Périgueux, peut en témoigner. Alors qu’elle se trouvait au McDonald’s de le Feuilleraie à Trélissac avec son fils et son compagnon le 11 janvier dernier, celle-ci a été victime d’un lancer de frite, rapporte le quotidien Sud-Ouest.

10 jours d'ITT Attablée à côté d’un groupe de cinq personnes, cette cliente a en effet reçu une frite dans l’œil. Ou plutôt une « potatoes ». Parce que l’une de ses amies trouvait que le service était trop lent, son voisin de table a alors saisi une « potatoes » et l’a lancée en direction de la serveuse. Mais le morceau de pomme de terre a malheureusement manqué sa cible a atterri dans l’œil de la cliente, qui, après examen, s’est vue délivrer une ITT (interruption temporaire de travail) de 10 jours. Souffrant de lésions de la cornée, la cliente a décidé de porter plainte contre le restaurant, dont la direction indique qu’elle a pris contact avec elle vendredi 17 janvier pour prendre de ses nouvelles et s’excuser.

Publicité
On ne plaisante pas avec les fritesUn incident qui en rappelle d’autres, les mésaventures avec les frites au fast-food provoquant parfois des réactions extrêmes chez les clients mécontents. En décembre dernier, un client du McDo de Garges-lès-Gonesse avait ainsi attaqué le comptoir du drive à coups de hache au motif que ses frites étaient froides. En 2007, une cliente qui s’était cassé une jambe après avoir glissé sur une frite dans un restaurant Quick, avait porté plainte et demandé 10 000 euros de dommages-intérêts. La justice l’avait toutefois déboutée.

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :