Une méduse d’1,5 mètre de diamètre et à la forme étrange a été retrouvée sur une plage de Tasmanie. Un spécimen non-classé, sûrement cousin d’une espèce pouvant dépasser les deux mètres. 

© PHOTO AFP JOSIE LIM

Semblable à un parterre de mousse ou à une flaque de boue, cette étrange créature n’est autre… qu’une méduse. Echouée sur une plage de l’île de Tasmanie, au large de l’Australie, cet étrange spécimen a été découvert et photographié par une famille de promeneurs. Mesurant environ 1,5 mètres de diamètre, celle-ci étonne tant par sa taille que par sa forme, particulièrement visqueuse et amorphe, si bien que les galets transparaissent à travers son mésoglée (son "corps").

Lisa Gershwin, biologiste, explique que cette dernière, bien que connue, appartient à une espèce n’ayant pas encore été répertoriée. Elle affirme cependant qu’elle s’apparente à la méduse à crinière de lion, dont certains spécimens peuvent dépasser les deux mètres, comptant ainsi parmi les cnidaires les plus grands. La chercheuse avance, en guise d’explication à cette étrange découverte, la prolifération substantielle des méduses dans les eaux tasmaniennes ces dernières semaines.

Les méduses : un mystère

Publicité
Les méduses comptent parmi les animaux les plus énigmatiques. Dépourvues de cerveau, celles-ci sont pourtant dotées d’une anatomie et de stratégies de chasse des plus complexes. Certaines espèces, se regroupant en bans de plusieurs milliers d’individus, s’avèrent même équipées d’une conscience sociale aigue. Tandis que la plupart des individus présents sur nos littoraux ne sont que d’une taille et d’une dangerosité moindre, certaines espèces, présentes notamment dans les mers chaudes, peuvent mesurer plusieurs mètres, et provoquer la mort d’une simple piqure.

 

Découvrez, ci-dessous, la méduse à crinière de lion, cousine du spécimen retrouvé en Tasmanie : 

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité