Dimanche, un serpent d’une vingtaine de centimètres a été découvert à bord d’un avion sur le tarmac de l’aéroport de Sydney, peu de temps avant l’embarquement. Après l’avoir mis immédiatement en quarantaine, la compagnie s’interroge toujours sur la provenance. 

Shutterstock / Fivespots

Des serpents dans l’avion, ou quand la fiction se fait réalité. C’est une anecdote inédite qu’ont vécu les passagers du vol Syndney-Tokyo effectué par la compagnie Qantas. Le dimanche 22 septembre, alors que tout annonce un vol sans encombre et que l’embarquement s’apprête à commencer, une anomalie inattendue est signalée : un serpent d’une vingtaine de centimètres s’est invité dans l’appareil. L’alerte est donnée, et le vol immédiatement repoussé. 

Le spécimen, de l’espèce des "Mandarin rat snakes", non agressif et non venimeux, a été recueilli et amené en quarantaine afin de "déterminer sa provenance", a déclaré une porte-parole de la compagnie Qantas, selon RTL. En vue des premières estimations et de l’origine géographique de son espèce, le serpent pourrait provenir de Chine. 

Publicité
Un épisode sans grande conséquence, mis à part le retard d’une nuit subi par les quelques 370 passagers du vol. Ceux-ci ont été pris en charge par la compagnie. Néanmoins, l’événement risque de provoquer un renforcement des contrôles et de la surveillance des appareils, notamment sur les tarmacs de pays tropiquaux, propices à la présence d’animaux potentiellement dangereux. 

Ci-dessous, une vidéo d'un serpent retrouvé sur l'aile d'un avion et filmé par un passager : 

Publicité