La RTBF a consacré mardi une émission de télé-réalité au couple que forment Jade Forêt et Arnaud Lagardère. Extraits des moments qu'il ne fallait par rater.

Le ridicule ne tue pas. C'est certainement ce que Jade Forêt et Arnaud Lagardère se répètent au lendemain de la diffusion sur la télévision belge d'une émission de télé-réalité "Tout ça ne nous rendra pas le Congo" consacrée à leur intimité. Le mannequin d'une vingtaine d'années et l'héritier du groupe éponyme ont en effet, une fois encore, donné un aperçu pour le moins original de leur quotidien. "T'as de belles petites fesses"Equivalent de l'émission "Strip-tease" qui passe sur nos écrans, "Tout ça ne nous rendra pas le Congo" est connue pour se moquer, sans vraiment l'expliciter, de ses personnages. Au centre d'un reportage, le couple n'a pas dérogé à la règle. Parmi les phrases et moments cultes de cette émission on note ainsi Jade, affalée sur un canapé déclarant à son compagnon qui allume un feu de cheminée: "t'as de belles petites fesses. Elle sont qu'à moi". Ou encore, la belle qui, tout juste après s'être vu offrir une Porsche par son amoureux, s'extasie: "Quel beau cadeau mon amour ! Elle est trop belle ! ».Et d'ajouter: « Évidemment, ce n'est que pour deux...".

Arnaud Lagardère est par ailleurs filmé derrière les fourneaux de sa demeure, vêtu d'un t-shirt du Stade français de rugby. Expliquant être un grand consommateur de viande de boeuf et de boulettes de viandes, il essaie tant bien que mal de faire cuir des steaks hachés. "Alors nous avons du silex, un peu de marbre...", annonce-t-il au vu de la cuisson qui laisse quelque peu à désirer.

Publicité
La discrèteOutre le couple surnommé "a belle et le milliardaire", le documentaire s'est également intéressé à une tierce personne: la mère de la jeune femme. Maïté n'a en effet pas échappé à l'objectif de la caméra. On voit ainsi la maman Jade assister aux préparatifs avant une séance photo de sa fille pour le magazine Gala, mais aussi surnommer son gendre "Nono". Un joli surnom qui ne colle cependant pas vraiment à l'image d'un patron de plus de 25.000 salariés.  

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité