Chaque année, le soir où les esprits sont censés être de sortie, ce village perdu dans la campagne est sur le qui-vive. Mais ce ne sont pas les fantômes qui effraient le plus ses habitants...

On n'imagine pas qu'un petit village comme Pluckley, niché au creux de la campagne anglaise, à plus de 90 kilomètres de Londres, puisse attirer des foules de soudards tous les ans à la même date. En fait, Pluckley est très connu dans le Royaume-Uni pour être le "village le plus hanté d'Angleterre", rapporte Paris Match.

Ainsi, chaque 31 octobre, les habitants sont-ils envahis par des chasseurs de spectres plus ou moins sérieux. Sous le prétexte de débusquer les "12 fantômes officiels" censés occuper l'endroit, la plupart "picolent et errent dans le village", déplore Linda, une riveraine employée de supérette.

À lire aussi – VIDÉO Un fantôme repéré en train de traverser une rue ?

"Ils ont même essayé d'incendier l'école"

"Des fois, ça tourne mal", ajoute la sexagénaire, interrogée par le journal. Elle affirme qu'une année, les fêtards "ont même essayé d'incendier l'école" de Pluckley. Autant dire que les habitants sont peu enclins à célébrer Halloween. D'ailleurs, rien n'a été organisé en prévision de la fête païenne.

Publicité
Selon Chris Housman, le président du conseil paroissial, cela se justifie car "il y a toujours des gens qui viennent fiche le bazar". En attendant, les curieux continueront de se rendre dans la "Forêt des Hurlements" qui jouxte le village, ou dans l'église Saint-Nicolas, repaire de la "Dame Blanche". On pourrait même y croiser la "Dame Rouge", une notable défunte qui chercherait depuis 1000 ans son enfant mort-né.

Vidéo sur le même thème – Une caméra cachée avec un fantôme qui tourne mal

Publicité