Politique
Selon les informations du Point, la marque "UMP" n’était plus protégée depuis mai 2013 et c’est François Fillon qui s’en serait récemment aperçu. L’ancien Premier ministre aurait ensuite entamé les démarches nécessaires pour y remédier.
Publicité