Sur les ondes de RTL ce matin, Berard Cazeneuve a annoncé que l'état de catastrophe naturelle serait décrété pour une "soixantaine de communes".

Ce mardi 30 septembre, Météo France a maintenu la vigilance rouge dans l’Hérault et l’alerte orange dans l’Aude, le Gard et les Pyrénées-Orientales jusqu’à 17 heures.

[Mise à jour 10 heures : La vigilance a été rétrogradée dans la matinée à "orange" dans l'Hérault]

Le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve a annoncé ce matin sur RTL qu’une "soixantaine de communes" seraient placées en état de catastrophe naturelle à l’issue du conseil des ministres mercredi. Ce dernier a également indiqué qu’il se rendrait dans la journée sur place pour constater les dégâts et rencontrer les "forces mobilisées".

Plus de 4000 personnes prises en charge dans la nuit

Dans la nuit de lundi à mardi, environ 4000 personnes ont été prises en charges en catastrophe en raison des pluies diluviennes. Des habitants de l’Hérault ont dû passer la nuit dans des gymnases et dans des établissements scolaires à cause des inondations. Selon la préfecture, 1800 personnes sont restées bloquées dans les gares héraultaises à cause de l’interruption du trafic ferroviaire.

Publicité
Même si Météo France a fait savoir qu’il y aurait une "très nette accalmie dans les premières heures de la matinée", l’institut météorologique précise que d’autres orages sont attendus dans la journée. En outre, la vigilance rouge est maintenue dans l’Hérault en raison de "l’état de des sols" et le Lez, le fleuve qui traverse Montpellier est maintenu en vigilance rouge, crue inondations.

En vidéo sur le même thème : "J'ai connu mais ça, mais avec cette violence, jamais", déclare le maire de Montpellier

En imagesInondations : l'Hérault est sous l'eau, les internautes témoignent

Un torrent à Lirou (Hérault)

Il pleut, il mouille c'est la fête à la grenouille... et aux Héraultais aussi ! Le ciel leur tombe littéralement sur la tête tant et si bien que l'alerte rouge pour les fortes pluies a été déclenchée. Et de fait, ils se retrouvent complètement sous l'eau, ou  presque, contraints de voir leurs véhicules devenir amphibies, flottants aux côtés de cy...

Montpellier innondée

 

Les rues sont impraticables

 

La place de la Comédie n'y a pas échappé

 

Mais où sont les trottoirs ?

 

Des voitures amphibies malgré elles

 

Le cygne... de la décrue ?

 

L'inondation crée des sportifs

 

Parcourir Montpellier... en canoë !

 

Sport extrême en pleine rue

 

Autres diaporamas