Vidéos A la une
Les éleveurs de porc peinent à recevoir 1,40 euros du kilo de viande, en raison d'une crise avec des industriels du secteur, tandis que du côté du bio, le kilo est déjà acheté entre 3 et 3,50 euros. "Les gens voulaient du cochon bio, du coup on s'est mis à la vente directe tout doucement", explique Philippe Duté, éleveur à la Bouexière, en Ille-et-Vilaine.
Vidéos A la une
Éleveurs porcins et industriels de l'agroalimentaire se retrouvent lundi autour du ministre de l'Agriculture, Stéphane Le Foll, afin de tenter de trouver une solution à la crise qui dure depuis deux mois. Les acteurs du secteur avaient convenu d'un prix dès mi-juin, mais l'accord n'a pas été respecté par tous. Deux industriels du secteur porcin, la Cooperl et Bigard, refusent ainsi de payer 1,40 euro le kilo de viande.
Vidéos A la une
La mobilisation des producteurs laitiers n'a rien changé à leur facture, les industriels refusent de fixer un prix minimum. Certains producteurs réfléchissent à stopper leur activité, qui n'est parfois plus rentable. "Tout le monde dit : on va arrêter, mais le problème est qu'on est enchaîné avec notre outil. Aujourd'hui, ce n'est pas si facile que ça d'arrêter", explique Romain Vaultier, producteur de lait.
Vidéos Argent/Bourse
16/09/2013 L industriel Bollore a lance le processus d introduction en Bourse de 10 % de son activite de stockage d energie
Publicité