Vidéos A la une
Un germano-turc de 36 ans suspecté d'avoir préparé un attentat en mai dernier à Francfort a finalement été condamné à 30 mois de prison dont une partie avec sursis. Lundi, un tribunal allemand a estimé que les preuves n'étaient pas suffisantes pour le condamner plus lourdement. L'accusé avait notamment acheté sous un faux nom un composant chimique pouvant servir à la confection de bombes artisanales. Il était également en contact avec des islamistes.
Vidéos A la une
Des militants pacifistes ont perturbé la première journée de l'Eurosatory, le salon international de défense et de sécurité, qui se tient à Paris. Ils ont recouvert de faux sang un char Leclerc pour dénoncer l'armement en général, qu'ils qualifient de 'supermarché de la mort'. ''Le monde est surarmé, la paix sous-financée', peut-on lire sur cette banderole, qui reprend une citation de Ban Ki-moon, le secrétaire général de l'ONU. 'Je travaille dans des zones de conflits, où je vois les problèmes liés aux armements, je vois les problèmes d'une soi-disant sécurité, explique l'activiste Christoper Hatton. La sécurité est importante, je suis d'accord sur ce point, les gens ont besoin de se sentir en sécurité, mais il y a d'autres façons de travailler. Je cotoie beaucoup de réfugiés qui ont souffert à cause des choses qui sont vendues ici.'' Le marché mondial de la défense a connu en 2015 une année record. Il a progressé de 6,6 milliards de dollars sur un an pour s'établir à 65 milliards de dollars. Un chiffre qui devrait encore augmenter cette année. Les Etats-Unis restent largement en tête des exportations d'équipements. La France devrait prendre la deuxième place à la Russie.
Vidéos A la une
Qui sont les 100 plus importants fabricants d'armes de la planète ? L'institut de recherche sur la paix internationale de Stockholm, le SIPRI, a livré le palmares 2014. Résultat : les firmes ayant leur siège aux Etats-Unis et en Europe s'arrogent plus de 80% du marché. Mais leurs ventes sont en baisse de 3,2% par rapport à l'an dernier. A l'inverse, les fabricants russes voient leurs revenus bondir de 50%. Au classement, ils arrivent en troisième position, avec plus de 10% de parts de marché, à quasi-égalité avec les Britanniques, devant les entreprises françaises, mais loin derrière les Américains qui trustent plus de la moitié du marché. Signalons que les ventes de l'industrie française ont régressé de plus de 11%. A noter que les entreprises chinoises ne sont pas comptabilisées par le SIPRI faute de données fiables. L'Américain, Lockheed Martin reste le premier fabricant mondial avec plus de 37 milliards de dollars de revenus. En repli pour la quatrième année d'affilée, le chiffre d'affaires cumulé des 100 plus gros marchands d'armes et de services militaires se montent tout de même à 401 milliards de dollars.
Vidéos A la une
La tuerie de Charleston a ravivé le débat aux Etats-Unis sur le contrôle des armes à feu, qui ont tué plus de 11 000 personnes en 2013 dans le pays. Un chiffre que vient de rappeler avec amertume le président américain qui réclame avec insistance une législation plus stricte sur les armes. Hier soir encore, deux fusillades ont éclaté, la première à Detroit, où un homme a ouvert le feu lors d'une fête de quartier sur un terrain de basket. Bilan : un mort et plusieurs blessés. L'autre fusillade a eu lieu à Philadelphie. Un individu a tiré sur des personnes qui étaient rassemblées pour un pique-nique. Cinq adultes et deux enfants ont été blessés. Parmi les victimes, figure un bébé de 18 mois, atteint d'une balle dans le cou. On estime à environ 300 millions le nombre d'armes à feu en circulation aux Etats-Unis. Hillary Clinton, candidate démocrate à la Maison-Blanche a emboîté le pas de Barack Obama en réclamant à son tour une réforme sur les armes. ??Statistiques officielles concernant les violences par armes à feu aux Etats-Unis. Les homicides sont passés de plus de 18.000 en 1993 à environ 10.000 ces dernières années. Pour en savoir plus : http://www.bjs.gov/content/pub/pdf/fv9311.pdf??
Vidéos A la une
Le président français François Hollande a envisagé publiquement de rembourser les navires de guerre Mistral, s'ils n'étaient pas livrés à la Russie. Il a fait cette annonce lors d'une conférence de presse commune avec le président ukrainien Petro Porochenko en visite à Paris, et à deux jours de discussions prévues avec Vladimir Poutine. 'Sur le Mistral, nous évoquerons toutes les hypothèses' a-t-il déclaré. 'Mais pour l'instant, la livraison du Mistral n'est pas possible dans le contexte que nous connaissons. Avec le président Poutine, nous sommes parfaitement au clair, selon les différentes hypothèses, vous aurez paiement ou remboursement' a-t-il ajouté. Conclue en 2011, la vente à la Russie de deux navires de guerre est évaluée à 1,2 milliard d'euros. La livraison du premier, le Vladivostok, a été suspendue pour une durée indéterminée par la France l'an dernier en raison du rôle de Moscou dans la crise ukrainienne.
Vidéos A la une
Le Conseil de Sécurité des Nations Unies a adopté une résolution qui somme les miliciens chiites de se retirer des zones du pays qu'ils ont conquises, autrement dit, ils doivent céder le pouvoir. Le texte présenté par les pays du Golfe et la Jordanie a été voté par 14 pays et une abstention celle de la Russie. La résolution prévoit aussi des sanctions contre le chef des rebelles Houthis et leur allié, l'ex-président Saleh et un embargo sur les armes. L'ambassadeur russe à l'ONU a souligné que Moscou aurait préféré 'que l'embargo sur les armes soit total', c'est-à-dire concerne les deux camps et pas seulement les Houthis. La Russie est un allié de l'Iran qui soutient les rebelles. Car la résolution adoptée n'impose pas à la coalition arabe qui combat les Houthis, de suspendre les raids aériens qu'elle mène depuis près de trois semaines à l'initiative de l'Arabie Saoudite. Cette intensification du conflit a conduit à une dégradation continue de la situation humanitaire qui inquiète de plus en plus. Le nombre de victimes a dépassé les 700 morts et malgré quelques livraisons d'aide, l'urgence est absolue.
Publicité