Vidéos Auto
L'Assemblée générale du groupe PSA approuvé ce mercredi le rachat du constructeur automobile allemand à 98,81%. AG de PSA : les conditions de l'achat d'Opel à GM approuvées à presque 100%. Quelques applaudissements pic.twitter.com/AjuOWcYKz0- Eric Béziat (@ericbeziat) 10 mai 2017 Début mars, Carlos Tavares annonçait qu'un accord avait été trouvé entre le Français PSA et l'Américain Général Motors, sur le rachat de sa filiale européenne.Composée d'Opel et de son pendant britannique Vauxhall, elle était dans le rouge depuis 16 ans. PSA, qui exploite les marques Peugeot, Citrën et DS, assure que l'acquisition d'Opel sera finalisée avant la fin de l'année. Il faudra pour cela que les autorités de la concurrence européenne donnent leur feu vert au rachat, qui ferait de PSA le deuxième constructeur européen. Opel devrait continuer à afficher des pertes réelles en 2017, a affirmé Carlos Tavares ce mardi. Le président portugais du groupe PSA prévoit que la marque renoue avec les profits d'ici 2020.
Vidéos à la une
Le ciel s'éclaircit pour Volkswagen. Le groupe automobile allemand a vu son résultat d'exploitation progresser de 40 % sur les trois premiers mois de l'année, signant ainsi l'un des meilleurs bénéfices trimestriels de son histoire. Il le doit en partie aux bons résultats de la marque Volkswagen, le pilier des ventes du groupe, qui compte d'autres marques de prestige comme Audi, Bugati, Porsche, Lamborghini, Bentley, Skoda ou Seat. Depuis le 'Dieselgate', le scandale des moteurs diesel truqués, Volkswagen a adopté une série de mesures, notamment de réduction des coûts, qui semblent aujourd'hui porter leurs fruits. Pour cette année, le groupe prévoit une marge d'exploitation de 6 % à 7 %. Avec Reuters
Vidéos à la une
Le marché automobile européen a de nouveau accéléré en mars après le ralentissement enregistré en février avec un bond de 10,9 % pour l'Association européenne de libre-échange, soit l'Union européenne plus l'Islande, la Norvège et la Suisse. Au total, plus de 1 930 000 véhicules de tourisme y ont été vendus le mois dernier. La croissance a été soutenue dans les cinq principaux pays de la région, les marchés italiens et espagnols affichant des taux de croissance respectifs de 18,2 % et 12,6 %. Les ventes, qui avaient reculé en février, sont reparties à la hausse en mars en Allemagne, au Royaume-Uni et en France. Si l'on examine les chiffres par constructeurs, Toyota se démarque avec une hausse de 18,8 %. Les ventes du numéro un européen Volkswagen ont progressé de 6,2 %.
Vidéos à la une
C'est une première dans l'histoire moderne de l'automobile : la plus forte capitalisation boursière n'est pas une entreprise de Detroit. Le constructeur de voitures électriques Tesla a dépassé General Motors en bourse, ce lundi. L'entreprise californienne a dépassé les 51 milliards dollars sur les marchés. Soit environ 1 milliard de plus que GM. La semaine passée, Tesla avait devancé l'autre géant de détroit, Ford. L'entreprise d'Elon Musk continue d'avoir la confiance des investisseurs, qui sont persuadés que ce dernier est sur le point de révolutionner les industries de l'automobile et de l'énergie. L'action Tesla a gagné 35% ces derniers mois. Inversement, l'action GM a cédé près de 20% depuis 2013. #Tesla n'a vendu que 80000 véhicules mais sa capitalisation boursière atteint déjà celle de General Motors https://t.co/8GDydG6yym pic.twitter.com/wXFO3owGrS- Emmanuel REMY (@manuremy) 11 avril 2017 Pourtant, le prix très élevé des Tesla a jusqu'ici limité les ventes et empêché l'entreprise de générer des profits. Le constructeur de voitures électriques de luxe a déclaré un chiffre d'affaires de 7 milliards de dollars l'an dernier (84 000 véhicules vendus), contre 166 milliards pour General Motors (10 millions de véhicules vendus). Elon Musk mise sur la Model 3, la nouvelle gamme tout-public de Tesla qui sera lancée avant la fin de l'année, pour changer la donne. L'entrepreneur de la Sillicon Valley compte vendre 500 000 véhicules l'an prochain.
Vidéos à la une
Carlos Tavares au rapport à Berlin sur le rachat d'Opel/Vauxhall. Le patron du constructeur automobile français a été reçu par la ministre allemande de l'économie, Brigitte Zypries. Il s'est engagé à respecter tous les accords existants sur l'emploi. Déclaration suite à la rencontre au Ministère fédéral allemand de l'Économie et de l'Énergie. #Opel #Vauxhall https://t.co/fUtyBx2LvP pic.twitter.com/CAKv23MEj4- Groupe PSA (@GroupePSA) 5 avril 2017 Chez Opel, ces accords garantissent qu'il n'y aura aucun licenciement économique dans les usines allemandes d'ici fin 2018, et que PSA investira dans ces sites au moins jusqu'en 2020. Cette acquisition donnera naissance à un champion européen capable de rivaliser avec le leader, l'allemand Volkswagen. PSA espère finaliser le rachat des activités européennes de l'Américain General Motors d'ici la fin de l'année. A l'approche des législatives, Berlin suit le dossier de près. Sur les dix sites européens concernés, quatre se trouvent en Allemagne, où travaille près de la moitié des 38.000 salariés d'Opel/Vauxhall. Avec AFP, Reuters.
Vidéos à la une
Tesla est en passe de ravir à General Motors le titre honorifique de premier constructeur automobile américain par capitalisation boursière. Le spécialiste des véhicules électriques, lancé en 2003 et dirigé par le milliardaire Elon Musk, a dépassé lundi le constructeur historique Ford en terme de valeur en Bourse. Le nouvel élan boursier de Tesla a commencé la semaine dernière avec un investissement de 1,8 milliard de dollars du groupe chinois Tencent. Il a été conforté par l'annonce dimanche d'un nombre trimestriel record de livraisons de voitures. Cette flambée suggère que les marchés financiers font le pari que l'électrique pourrait remplacer à long terme le moteur à combustion. Tesla pourrait lancer sous peu un service de voiture autonome à la demande. Sur Twitter, le milliardaire s'est moqué des investisseurs à court terme qui pariaient sur une baisse de l'action Tesla. Stormy weather in Shortville ...- Elon Musk (@elonmusk) 3 avril 2017 Avis de tempête à 'Shortville'
Vidéos à la une
La justice allemande a perquisitionné mercredi plusieurs locaux du constructeur automobile allemand Audi dans le cadre de l'enquête sur les moteurs diesel truqués. Visant des sites d'Audi, mais aussi sept autres lieux, elles ont pour but de déterminer l'identité des personnes impliquées dans la tricherie. L'enquête porte notamment sur la vente de 80 000 modèles équipés d'un moteur diesel V 6 3 litres aux Etats-Unis entre 2009 et 2015. Le patron d'Audi, Rupert Stadler, accusé par un ancien salarié d'avoir eu vent du logiciel fraudeur dès 2012, s'est vu réitéré fin février la confiance du conseil de surveillance.
Vidéos Sciences
C'est un mariage qui fera date dans l'univers high-tech. Intel, le géant américain des puces électroniques, va racheter l'Israélien, Mobileye, spécialisé dans les systèmes automobiles anti-collisions. Montant de la transaction : plus de 14 milliards d'euros. Elle doit permettre à Intel de se renforcer sur le marché des véhicules autonomes, capables de détecter un véhicule ou un piéton, sans l'intervention d'un conducteur. Des services, qui selon Intel, vont exploser au cours des prochaines années. Un partenariat a déjà été noué avec BMW, qui va tester prochainement sur les routes une quarantaine de véhicules autonomes. Plusieurs marques se penchent sur cette technologie, qui doit révolutionner l'automobile et permettre, selon la revue américaine Science, d'éliminer jusqu'à 90 % des accidents de la circulation. Intel met la main sur Mobileye, leader mondial des systèmes d'assistance automobile https://t.co/cbLGq4IGgW- Actualité économique (@eco_actu) 13 mars 2017
Vidéos à la une
Le salon de l'automobile de Genève a ouvert ses portes au public ce jeudi. Le haut de gamme reste la star incontestée cette année, à ceci près qu'il partage l'affiche avec l'électrique. Au Salon de l'auto de Genève, Bentley dévoile son concept-car à propulsion 100% électriqueEricBergerolle https://t.co/d8JfZzFQj4 pic.twitter.com/uNhvjEx522- Challenges (Challenges) 7 mars 2017 Même chez les constructeurs de luxe, les véhicules zéro émission, ultra-connectées voire autonomes prolifèrent, signe qu'une révolution est en marche. Même les inconditionnels du moteur à explosion en conviennent. #Airbus Pop.Up : une voiture électrique volante au salon de Genève #SwissGIMShttps://t.co/m7QYeW4YY4 pic.twitter.com/Itoeva8B5G- Automobile Propre (@Auto_Propre) 9 mars 2017 C'est le cas d'Alex Goy, journaliste spécialisé pour le site CNET. 'Il y aura toujours de la place pour les engins puissants à gros moteurs, bruyants, parce qu'il y aura toujours des idiots comme moi qui adorent ce genre de choses. Mais comme les chevaux ou les voiliers, ils deviendront un luxe.' Rimac : une sportive électrique encore plus puissante au salon de Genève https://t.co/S2tHKBdHm1 pic.twitter.com/9sbjGARmmq- branchez-moi (@branchez_moi) 8 mars 2017 Alors que Bruxelles compte abaisser le plafond des émissions de CO2 à 95 g/km dès 2021, les constructeurs, même de luxe, n'ont plus le choix. Porsche notamment, filiale de Volkswagen, promet un modèle 100% électrique, la Mission E, pour 2020 et pourrait convertir des icônes comme la 911 et la Boxter. [#Voiture] Jaguar i-Pace Concept : le superbe SUV électrique exposé à Genève https://t.co/sUpqH6zHpH pic.twitter.com/eS0shekH30- L'Actu Auto (@CarsActu) 7 mars 2017 Avec Reuters.
Vidéos à la une
C'est parti pour la 87ème édition du salon de l'automobile de Genève. Un démarrage en pole position pour Peugeot, dont le 4X4 urbain - la 3008 - a été élu voiture de l'année, titre remporté l'an dernier par l'Opel Astra. Au lendemain de l'annonce du rachat d'Opel/Vauxhall par PSA, maison mère de Peugeot, Citroën et DS, le patron de Peugeot, Jean-Philippe Imparato, y voit un signe. Hier fut une journée faste pour #Peugeot, la 3008 sacrée voiture de l'année 2017 https://t.co/wy4GkO7vgN- Le Monde (@lemondefr) 7 mars 2017 'On avait salué l'année dernière le fait qu'Astra soit couronné parce qu'ils avaient fait une super voiture, et je suis ravi aujourd'hui de voir qu'on continue l'aventure ensemble, c'est même génial !' s'est-il félicité. [Video] Salon de Genève : l'Opel #Astra, voiture de l'année >> https://t.co/w9h69lYIEB pic.twitter.com/Dav3l7VlHC- LaTribune (@LaTribune) 1 mars 2016 Le mariage de PSA avec la filiale européenne de General motors vient rebattre les cartes en donnant naissance au numéro deux européen du secteur. Volkswagen, le retour Le numéro un, Volkswagen, affûte déjà ses armes, assure son PDG, Matthias Müller. 'Par le passé, nous avons toujours considéré Opel et PSA comme des concurrents respectables et cela restera le cas. Nous avons hâte de voir comment la concurrence va évoluer dans cet environnement. De toute évidence, nous avons du boulot sur la planche et nous allons l'accomplir de façon obstinée, c'est pourquoi nous abordons l'avenir dans un état d'esprit positif,' a-t-il lancé dans les allées du salon. Voiture électrique : tour d'horizon en images des principales nouveautés dévoilées à Genève https://t.co/9nfLD4b4xX pic.twitter.com/pR0BFxEhbM- Mobilité Durable (@MobiliTDurable) 4 mars 2016 Tournant la page des moteurs diesel truqués, le géant allemand promet une voiture 100% électrique et connectée pour 2020. Le groupe a aussi présenté son concept de voiture autonome, une navette baptisée Sedric, avec un S. Sedric, la première voiture sans volant de Volkswagen https://t.co/XvejalpNq1 pic.twitter.com/Am6UnTVF2n- Top Gear France (@TopGear_FR) 7 mars 2017 L'optimisme est général parmi les constructeurs, le marché européen ayant renoué avec son niveau de 2008 l'an dernier. Raison pour laquelle l'Association des constructeurs automobiles européens s'attend à un essoufflement des ventes cette année, et table sur une croissance de 1% seulement. Avec AFP, Reuters
Vidéos à la une
Un tribunal du Michigan a validé ce mardi 28 février l'accord conclu en janvier avec le groupe japonais. a plaidé coupable de fraude pour échapper aux poursuites pénales encourues dans cette affaire qui a fait 16 morts, dont 11 sur le territoire états-unien, entre 2000 et 2015. Takata plaide coupable de fraude dans le dossier des airbags défectueux https://t.co/nQuQ1ao3wC- ECO NEWS (@ECONEWSN1) 28 février 2017 L'équipementier, qui a reconnu avoir dissimulé un défaut de construction dans ses airbags, avait déjà été condamné en 2015 à 200 millions de dollars d'amende dans un procès au civil.
Vidéos Auto
L'Agence américaine de la sécurité routière donne jusqu'au 29 juillet à Tesla pour lui communiquer une première série d'informations sur Autopilot, le système de pilotage automatique qui équipe ses voitures électriques. En cas de manquement, le groupe d'Elon Musk s'expose à une pénalité financière de 21.000 dollars par jour. Tesla fait l'objet d'une enquête depuis le décès, le 7 mai dernier en Floride, d'un automobiliste au volant d'une Model S en pilotage automatique. Du fait de mauvaises conditions météo, le système n'aurait pas repéré le camion qui coupait la route à la berline. L'Agence veut aussi connaître les conclusions des enquêteurs de Tesla sur cet accident.
Vidéos à la une
Coup de frein sur les immatriculations de voitures neuves en Grande-Bretagne en juin. Sur un an, elles ont reculé de 0,8% à près de 256.000 unités. C'est la deuxième fois en quatre ans que le secteur enregistre des ventes en baisse. La dernière baisse, en octobre, s'expliquait par un boycott de Volkswagen en plein scandale des moteurs diesel truqués. L'association britannique des constructeurs automobile estime cependant qu'il est trop tôt pour lier le repli de juin au Brexit, dans la mesure où les ventes sont conclues plusieurs semaines en amont des immatriculations.
Vidéos Auto
Toyota rappelle 3,37 millions de voitures dans le monde pour des problèmes techniques divers. Les deux tiers des modèles concernés se trouvent au Japon, le reste aux Etats-Unis et en Europe. L'un porte sur un dysfonctionnement des airbags latéraux. Le géant japonais de l'automobile précise que ses coussins de sécurité ne sont pas fabriqués par son compatriote Takata, en plein scandale, et qu'il n'ont pas causé d'accidents. L'autre problème concerne le réservoir de carburant. Du fait de la forme inappropriée du conduit d'évacuation, il est susceptible de se fissurer. Sont particulièrement affectés les Prius hybrides ainsi que la gamme de luxe Lexus.
Vidéos Auto
Une première facture record de 15 milliards de dollars a été convenue entre Volkswagen et les États-Unis après le scandale des moteurs truqués. L'arrangement prévoit l'indemnisation des clients américains (environ 10 milliards de dollars) et des pouvoirs publics. Un accord séparé de 603 millions de dollars a été trouvé avec 44 États américains. L'arrangement devra être validé par la justice américaine fin juillet. Volskswagen, coupable d'infractions aux normes environnementales américaines, évoque dans un communiqué 'un premier pas important'. Patrick Min, analyste de l'industrie automobile chez TrueCar, explique: 'l'arrangement de Volkswagen est vraiment le premier pas fait publiquement par la marque, après l'aveu de sa faute, en septembre dernier. Donc ce montant de 15 milliards de dollars, de très loin le plus gros montant dans l'histoire des États-unis est une première étape pour mettre de l'argent de coté, pour réparer les véhicules et voire même les racheter aux propriétaires'. Les 480.000 propriétaires américains de ces voitures truquées, qui émettraient jusqu'à quarante fois plus de gaz polluants que la norme, pourront en plus, recevoir jusqu'à 10.000 dollars d'indemnités. 2.0L TDI owners & lessees: Please visit https://t.co/NKJ7UnKAVX for important information about our proposed 2.0L TDI settlement program.- Volkswagen USA (@VW) 28 juin 2016
Vidéos Auto
L'ex-patron de Volkswagen, Martin Winterkorn, se retrouve dans le collimateur de la justice allemande pour manipulation de cours. Un mémo compromettant Une enquête a été ouverte par le parquet de Brunswick après une plainte du Bafin. Le gendarme allemand des marchés financiers le soupçonne, avec un autre membre de l'ancien directoire, d'avoir caché pendant plus d'un an aux actionnaires la tricherie aux émissions polluantes et ses conséquences financières. Le directoire aurait en effet reçu un mémo l'informant du truquage des moteurs diesel dès mai 2014. Des actionnaires en colère Le constructeur de Wolfsburg va devoir expliquer à ses actionnaires, réunis en assemblée générale ce mercredi, pourquoi il a attendu de 22 septembre 2015 pour communiquer sur l'affaire. Le géant européen de l'automobile a passé une provision de 16,2 milliards d'euros sur son exercice 2015 pour faire face au scandale, ce qui l'a conduit à essuyer sa première perte annuelle en plus de 20 ans. Le parquet enquête déjà depuis plusieurs mois sur des soupçons de tromperie au sein du groupe, et depuis peu sur des soupçons de destruction de preuves et tentative d'entrave à la justice à l'encontre d'un employé de Volkswagen.
Vidéos Auto
Ce fut un joli mois de mai pour le marché automobile européen. Selon l'Association des constructeurs européens d'automobiles (ACEA), les ventes de voitures neuves ont augmenté de 16%, à 1,3 million d'unités, un niveau proche de ceux de mai 2008, avant la crise financière. C'est la meilleure performance mensuelle du secteur cette année, à la faveur notamment d'un jour ouvrable supplémentaire. Le marché a connu une croissance à deux chiffres en Italie (+ 27,3%), en France (+ 22,3%) en Espagne (+ 20,9%) et en Allemagne (+ 11,9%) . Avec des ventes en hausse de 34%, le Français Renault fait figure de grand gagnant chez les généralistes. La marque Volkswagen a vu ses ventes augmenter de 8,8%, leur plus forte hausse mensuelle depuis qu'a éclaté le scandale des moteurs truqués en septembre.
Vidéos Auto
KKR à la rescousse de Takata. D'après la presse nippone, le fonds d'investissement américain pourrait racheter les 60% de la famille fondatrice du fabricant japonais d'airbags. Cette offre serait toutefois subordonnée au feu vert de la clientèle de l'équipementier automobile. Les constructeurs automobiles japonais veulent toutefois éviter une faillite de Takata, qui leur fournit 20% des ceintures et des coussins de sécurité. Takata a besoin de se restructurer pour survivre au scandale des airbags défectueux, impliqués dans 13 décès à travers le monde. Les rappels de 100 millions d'exemplaires ont plongé ses comptes dans le rouge. L'intérêt de KKR a fait flamber l'action Takata de plus de 21 % à Tokyo.
Vidéos Auto
Toyota noue un partenariat stratégique avec Uber. Le constructeur automobile japonais, numéro un mondial, met ainsi un pied dans le monde lucratif de la réservation de voitures avec chauffeurs, notamment en Chine. Toyota n'a pas dévoilé le montant de son investissement financier dans la start up américaine. On sait qu'il proposera des véhicules en leasing aux conducteurs de Uber, leur permettant de rembourser avec les revenus générés en travaillant. Les deux groupes partageront aussi leurs travaux de recherche, notamment sur la voiture sans chauffeur. Avec Reuters.
Vidéos Auto
L'Américain Tesla pourra-t-il produire sa Model 3 dès juillet 2017 ? Le spécialiste de la voiture électrique a reçu près de 380.000 commandes pour sa berline grand public présentée en mars. Il fait le pari d'en produire 100.000 en six mois l'an prochain et 400.000 en 2018. Elon Musk, fondateur du groupe, investit à grand renfort d'augmentations de capital pour produire un maximum de pièces en interne et limiter a dépendance aux fournisseurs qui pourraient ne pas tenir la cadence. Il doit aussi se doter de nouvelles lignes d'assemblage car à l'heure actuelle, il ne peut produire que 50.000 véhicules par an. Une fuite en avant qui inquiète les analystes alors que Tesla tourne à perte et que mettre en place de nouvelles usines prend du temps : environ 18 mois selon les experts.
Vidéos Auto
Volkswagen conserve sa place de numéro un du secteur automobile en Europe, mais sa part de marché a reculé de 0,9 points sur un an en avril à 25,2%, sous l'effet du scandale des moteurs diesel truqués. Sa marque éponyme est la plus affectée avec des ventes en hausse de 2,7% sur la période, trois fois moins que la moyenne. Audi (+10,3%) et Porsche (+13,4%) s'en sortent mieux Selon l'Association des constructeurs automobiles européens, les immatriculations de voitures neuves dans l'Union européenne ont bondi de 9,1% le mois dernier sur un an, à 1,3 million de véhicules, c'est plus que prévu. La moyenne est tirée vers le haut par l'Italie et l'Espagne.
Vidéos Auto
Les rappels d'airbags Takata ont fait plonger les comptes de Honda dans le rouge au quatrième trimestre de son exercice. Le constructeur japonais d'automobiles et de moto a accusé une perte nette équivalente à 757 millions d'euros de janvier à mars. Son bénéfice net annuel a fondu de 32%. Premier client de l'équipementier Takata avant le début du scandale - il a changé de fournisseur depuis - Honda est le constructeur le plus affecté par les rappels d'airbags défectueux, impliqués dans 13 accidents mortels dans le monde, dont 10 aux Etats-Unis. Depuis le début de l'affaire en mai 2015, le groupe a rappelé 30 millions de véhicules et pourrait devoir en rappeler 20 millions de plus. Honda espère renouer avec les bénéfices sur l'exercice en cours.
Vidéos à la une
Nissan vole à la rescousse de Mitsubishi Motors. Le groupe automobile japonais va acquérir 34% de son compatriote, prenant de fait son contrôle, pour 1,9 milliard d'euros. C'est moitié moins que ce qu'aurait dû débourser Nissan avant que n'éclate le scandale des tests truqués. Une alliance à la Renault-Nissan Ce rapprochement devrait aboutir d'ici octobre. Il permettra de dégager des économies tout en respectant l'identité de chacun. Citant en exemple l'Alliance Renault-Nissan, Carlos Ghosn, son patron, s'y est engagé : 'Chez Nissan, nous sommes déterminés à préserver et développer la marque Mitsubishi Motors, et nous aiderons cette entreprise à surmonter les défis qu'elle rencontre, notamment à rétablir la confiance des consommateurs dans ses performances énergétiques.' Carlos Ghosn on the strategic alliance between Nissan and #Mitsubishi Motors | Read more: https://t.co/cVoA6bhDeQ pic.twitter.com/Qhs0PRSi6C- Renault-Nissan (TheAllianceRN) 12 mai 2016 Dans la cour des grands Avec Mitsubishi, l'Alliance Renault-Nissan produira près de 10 millions de véhicules par an, presqu'autant que Toyota, numéro 1 mondial. Le PDG de Mitsubishi Motors, Osamu Masuko s'en est félicité : 'Je pense que cette alliance sera appréciée par les consommateurs, par nos partenaires en affaires, par nos actionnaires, et par nos employés, ainsi que par tous ceux que nous avons inquiétés.' Un embarrassant scandale Les deux groupes étaient partenaires depuis 2011. C'est d'ailleurs Nissan qui avait découvert fin avril la fraude aux performances énergétiques sur les mini-voitures que lui livrait Mitsubishi. Depuis, Mitsubishi a admis avoir utilisé des tests non-homologués au Japon depuis 1991. Tous ses modèles pourraient être concernés. Depuis le 20 avril, l'action Mitsubishi a plongé de 45% à Tokyo. Elle a rebondi de plus de 16% à l'annonce de la prise de participation de Nissan.
Vidéos Auto
Le scandale de manipulation de données prend de l'ampleur chez Mitsubishi Motors. D'après le quotidien Asahi, le constructeur automobile nippon a utilisé des tests de performance énergétique basés sur un calcul erroné du kilométrage sur tous ses modèles vendus depuis 1991. Mitsubishi a reconnu le mois dernier avoir falsifié les tests d'économie de carburant de quatre de ses mini-véhicules, dont deux produits pour Nissan. Il soupçonne des irrégularités sur neuf autres de ses modèles, mais assure que les véhicules vendus à l'étranger ne sont pas concernés.
Vidéos à la une
Takata mise sur un vaste plan de restructuration pour surmonter le scandale des airbags défectueux. La société nippone octogénaire pourrait se défaire de ses actifs non stratégiques et revoir l'organisation de sa division gonfleurs. L'explosion de ces gonfleurs au nitrate d'ammonium pourrait avoir causé 13 décès dans le monde, dont 10 aux Etats-Unis. L'annonce de la restructuration a été faite en marge de la publication d'une perte nette annuelle de 13 milliards de yen, soit 103 millions d'euros, alors que les rappels d'airbags, plus de 100 millions à ce jour, menacent de s'étendre.
Vidéos Auto
Tesla va accélérer sa production pour répondre à la forte demande. Le constructeur de voitures électriques compte livrer jusqu'à 90.000 véhicules cette année et en produire 500.000 dès 2018, soit avec deux ans d'avance sur son calendrier. Du fait des investissements nécessaires, il lui sera difficile de renouer avec les bénéfices cette année. Le groupe d'Elon Musk a creusé ses pertes à 282 millions de dollars au premier trimestre, c'est toutefois mieux que prévu. La production de la Model 3, sa berline grand public dévoilée en mars commencera fin 2017. Tesla a déjà enregistré plus de 400.000 pré-commandes.
Vidéos Auto
L'équipementier japonais Takata pourrait rappeler 35 à 40 millions d'airbags supplémentaires aux Etats-Unis. En cause : un possible défaut de fabrication à l'origine de 11 décès accidentels dans le monde, dont 10 aux Etats-Unis. A ce jour, les autorités américaines ont rappelé quelque 28 millions d'airbags Takata équipés de gonfleurs au nitrate d'ammonium qui peuvent exploser en cas de collision mineure, projetant des fragments sur le conducteur ou le passager. Début novembre le groupe japonais avait écopé d'une amende civile sans précédent de 200 millions de dollars.
Vidéos Auto
Cela fait sept ans que Google teste ses voitures sans chauffeur. Sept années et déjà plus de 2,4 millions de kilomètres parcourus pour ces petits véhicules électriques. Avec un seul accident connu à ce jour, la voitrure sans chauffeur est aujourd'hui lorgnée par tous les grands constructeurs automobiles. Une machine à cash en perspective. C'est la raison pour laquelle Alphabet, la maison mère de Google et le groupe Fiat Chrysler viennent de signer mardi un nouveau contrat. Il n'y a pas que la #googlecar Les chinois aussi se lancent sur le marché de la voiture autonome BaiduResearch #bmwhttps://t.co/5DwnV5xDyA- nouvo (nouvo) 27 avril 2016 John Krafcik le PDG de la Google car et Sergio Marchionne, le patron de Fiat-Chrysler ont annoncé que Fiat Chrysler allait fournir une centaine d'exemplaires de son monospace Pacifica qui sera équipé de la technologie de la Google car. Les premiers tests devraient intervenir d'ici à la fin de l'année. 12 millions de voitures sans chauffeurs pourraient être mises en circulation d'ici 2035 dans le monde. Avec AFP et Reuters
Vidéos à la une
Un bénéfice opérationnel en hausse sur l'exercice achevé fin mars : c'est bien la seule bonne nouvelle à émerger de la conférence de presse de Mitsubishi Motors ce mercredi. Du fait de la tricherie aux performances énergétiques, le constructeur automobile nippon, a préféré différer l'annonce de perspectives. 'Il est encore difficile de mesurer avec exactitude l'impact de ce problème sur nos ventes au Japon, mais nos commandes de véhicules ont été divisées par deux depuis l'annonce du 20 avril,' a reconnu le président du groupe, Tetsuro Aikawa. Alors que la fraude semblait se limiter à 625.000 mini-voitures fabriquées depuis 2013, Mitsubishi a admis ce mardi qu'elle remontait aux années 90.
Vidéos à la une
Le constructeur japonais Mitsubishi a admis ce mardi utiliser des tests inappropriés depuis 1991, alors qu'un premier scandale de fraude a été révélé mercredi dernier. La firme avait admis que 625.000 mini-voitures vendues au Japon depuis 2013 présentaient des taux de consommation de carburant plus favorables que la réalité. 'Bien que notre enquête ait progressé, il existe encore des zones d'ombres autour des raisons et des responsables, donc l'enquête va continuer', a annoncé le PDG de la firme nippone Tetsuro Aikawa, qui s'est par ailleurs excusé tout en assurant ne jamais avoir été au courant des fraudes. Mistubishi, sixième constructeur mondial fait face au pire scandale dans l'industrie automobile depuis la récente affaire Volkswagen, portant sur la manipulation des émission de CO2. L'action du groupe japonais a perdu près de la moitié de sa valeur à la Bourse de Tokyo depuis les premières révélations.

Pages

Publicité