Vidéos Argent/Bourse
Au terme de plusieurs jours de bras de fer, le ministre de l'Intérieur a donné aux syndicats anti-loi Travail son feu vert pour organiser la manifestation du jeudi 23 juin dans les rues de Paris. Le parcours du cortège, décidé par Bernard Cazeneuve, fera environ un kilomètre dans le quartier de la Bastille. Après cette autorisation, les syndicats ont salué "une victoire de la démocratie". Depuis plusieurs jours, le gouvernement, dont Manuel Valls, affichait une volonté ferme d'interdire la mobilisation syndicale, qui devait initialement s'élancer de la place de la Nation pour rejoindre la place de la Bastille. Mais au final, les manifestants auront droit à un trajet plus court autour du bassin de l'Arsenal. Est-on face à un compromis où tout le monde est perdant ? - Avec: François de Rugy, député "écologistes !" de Loire-Atlantique, vice-président de l'Assemblée nationale. - 18h l'heure H, du mercredi 22 juin 2016, présenté par Hedwige Chevrillon et Guillaume Paul, sur BFM Business.
Vidéos A la une
Invité de BFM Story ce mardi soir, Gilles Simeoni a déclaré avoir écouté Jean-Michel Baylet, le nouveau ministre de l'Aménagement du territoire. "Malheureusement, nous avons constaté qu'au plan politique le mandat qui est le sien est extrêmement restrictif", a indiqué le président du conseil exécutif corse. "C'est très en-deçà de ce qu'attend la majorité des Corses", a-t-il reproché, estimant qu'"il faudrait que Paris fasse un tout petit peu plus d'effort".
Vidéos A la une
Voici les vidéos de 2015 qu'on n'oubliera pas...
Vidéos A la une
Après les violences perpétrées lors du comité central d'entreprise du 5 octobre dernier, 4 salariés d'Air France ont été licenciés pour faute lourde. Une cinquième personne fait l'objet d'une procédure de licenciement spécifique. "On les condamne fermement", a indiqué Mathieu Santel, porte-parole du syndicat Sud aérien. "On est dans une logique de répression et de mise de pression par la direction. Ces licenciements sont faits sans preuve à l'appui", estime le syndicaliste.
Société
"Annabelle", un film d’horreur interdit au moins de 12 ans et sorti ce mercredi au cinéma semble électriser l’auditoire. À tel point que plusieurs salles de cinéma ont préféré annuler sa projection.
Vidéos A la une
Arnauld Champremier-Trigano, directeur de l'agence Mediascop, ancien directeur de la communication de la campagne de Jean-Luc Mélenchon, et Philippe Moreau-Chevrolet, communicant, président et fondateur de MCBG Conseil. Retour sur la condamnation par le Premier ministre, Manuel Valls, des incidents survenus après la qualification de l'Algérie, sur la désignation de Jean-Claude Juncker comme président de la Commission européenne, et sur l'ancien président, Nicolas Sarkozy, qui se dit être "dans le temps de la réflexion" pour son retour en politique.
Vidéos A la une
Le Premier ministre qui s'exprimait en marge de la visite d'une usine de pièces métalliques à Gasny, dans l'Eure, a dénoncé vendredi des "incidents insupportables" après le match qui a vu la qualification de l'Algérie pour les huitièmes de finale du Mondial. "Cette fête est gâchée par un certain nombre d'individus qui n'ont rien à voir avec le football et qui devront être traduits devant la justice", a-t-il insisté.
Vidéos A la une
Après la qualification de l'Algérie jeudi soir pour les huitièmes de finale de la Coupe du monde de football, des débordements ont été constatés dans plusieurs villes. À Marseille comme à Roubaix, des dizaines de voitures ont été brûlées, des boutiques et des abribus caillassés, tandis que des affrontements ont éclaté entre des CRS et des supporters de l'Algérie.
Politique
Le patron des députés PS est revenu mercredi sur le refus exprimé par une minorité de ses collègues au moment du vote de confiance au gouvernement. Un acte frondeur qui lui avait fortement déplu.
Politique
Le ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius a présenté ses excuses auprès de son homologue marocain Salaheddine Mezouar, soumis ce mercredi, à un controle policier lors d'un transit à l'aéroport Roissy Charles-de-Gaulle.
Vidéos A la une
Ce dimanche soir du premier tour des élections municipales, des chômeurs et des précaires ont tablé sur la présence médiatique en face des QG d’Anne Hidalgo et Nathalie Kosciusko-Morizet pour donner de la résonance à leur cri de col...
Vidéos A la une
La flambée de violences à Trappes Yvelines a donné lieu lundi à une passe d'armes entre Benoît Hamon et Rachida Dati. Le ministre délégué à l'Economie sociale reprochant à la maire UMP du VIIe arrondissement de Paris de parler d'une ville sans y avoir "jamais mis les pieds".
Vidéos A la une
Après les incidents de ce week-end à Trappes, le ministre de l’Intérieur Manuel Valls s’est rendu, ce lundi, dans la ville des Yvelines. Il est à la rencontre des habitants de la ville et a réaffirmé sa confiance aux forces de l’ordre.
Vidéos A la une
Plusieurs milliers de personnes, 6.000 selon la police, ont défilé dimanche après-midi à Paris pour dénoncer le fascisme. Un message qui a été légèrement éclipsé par l'interpellation de 14 manifestants. Plusieurs vitrines ont été brisées et des banques taguées, en marge de ce rassemblement.
Vidéos A la une
Le ministre conseiller à l'ambassade du Brésil en France, Ricardo Guerra de Araujo, était l'invité de BFM STORY.
Société
Alors que le préjudice causé par les casseurs lors de la remise du trophée de champion de France aux joueurs du PSG lundi soir serait évalué à un million d’euros, les premières condamnations ont été rendues au palais de justice de Paris en comparution immédiate ce mercredi.
Société
Alors que les réactions à propos des incidents de la place du Trocadero lors de la remise du trophée aux joueurs du PSG s’enchaînent, les commerçants du seizième arrondissement et la marie de Paris font l’état lieux avec une question en tête :  qui va payer les pots cassés ? Plus de détails.
Publicité