Selon les informations des Echos, le gouvernement s’apprêterait à proposer une surtaxe de 20% sur les résidences secondaires situées dans certaines zones. Plus de détails.

Une nouvelle qui promet de faire râler certains propriétaires. Le quotidien économique Les Echos rapporte ce mardi que l’équipe gouvernementale serait sur le point de proposer un alourdissement de la taxe d’habitation pour certaines résidences secondaires. Cette surtaxation serait de l’ordre de 20% et ne devrait concerner que les résidences secondaires situées dans des zones dites "tendues". "Ces zones, une trentaine en France, se définissent par leur manque de logements et leurs prix élevés", indique de son côté Europe 1 qui prend Paris comme exemple : "avec un appartement sur six potentiellement touché par cette nouvelle taxe".

A lire aussi -Taxe d'habitation : comment ne pas la payer

Les communes décideront elles-mêmes de l’appliquer ou pas

Publicité
"L’exécutif entend permettre aux communes qui le souhaitent de soumettre à une surtaxe équivalente à 20% de la taxe d’habitation les résidences secondaires dans ces zones", précise également le journal. En tout, cette mesure serait censée rapporter quelques 150 millions d’euros aux différentes communes concernées. L’objectif étant de compenser l’argent que ces agglomérations ne reçoivent plus de l’Etat. Les Echos soulignent par ailleurs que les personnes possédant une seconde résidence pour des raisons professionnelles et celles résidant en maison de retraite tout ayant conservé leur ancien domicile devraient bénéficier d’un dégrèvement.

Cette surtaxe devrait être présentée lors du Conseil des ministres du mercredi 12 novembre et ensuite entrer en vigueur le 1er janvier 2015.