Le verdict est tombé ! Jean-Marc Ayrault a reçu ce lundi matin le rapport qu'il avait commandé auprès de la Cour des comptes concernant les finances de l'Etat. Résultat : 6 à 10 milliards d'euros à trouver en 2012, 33 milliards en 2013. Les détails avec Planet.fr.

Publicité

Des efforts dès 2012

Le rapport présenté ce lundi matin par la Cour des comptes au Premier ministre Jean-Marc Ayrault explique que si le gouvernement souhaite maintenir le cap de la réduction du déficit à 4,5% du PIB en 2012, il faudra réussir à trouver 6 à 10 milliards d'euros.

De nouvelles recettes fiscales et des économies plus importantes sur les dépenses publiques pourraient permettre de trouver cet argent et de réduire le déficit public, comme la France s'est engagée à le faire auprès de ses partenaires européens.

L'ardoise du gouvernement Fillon
Par ailleurs, pas de réelles mauvaises surprises laissées par le gouvernement Fillon précédent. En effet, le "dépassement de certaines dépenses" n'est évalué qu'entre 1 et 2 milliards d'euros. Selon le président de la Cour des comptes Didier Migaud, ce dépassement "n'est pas d'une ampleur exceptionnelle mais significative dans un budget serré".

La Cour des comptes attire également l'attention sur la dégradation de la croissance qui ferait perdre des rentrées d'argent. Ainsi, les recettes fiscales de 2012 estimées entre 3 et 7 milliards d'euros sont "trop optimistes", et ce chiffre devra être réévalué.

33 milliards à trouver en 2013

Si l'année 2012 s'annonce un peu compliquée, ce n'est rien à côté de 2013 ! En effet, en supposant un croissance économique de 1% l'année prochaine, il faudra trouver pas moins de 33 milliards d'euros afin de ramener le déficit public à 3% du PIB du pays.

Selon la Cour des comptes, atteindre ce résultat est "possible", puisqu'il s'agira d'un effort "de même ampleur que celui réalisé par la France à la veille de l'entrée dans la zone euro", entre 1994 et 1996. Mais la Cour précise bien que l'année 2013 sera "cruciale" et "décisive". Elle permettra, ou non, de retrouver l'équilibre promis par François Hollande d'ici la fin de son mandat en 2017.

Mois de fonctionnaires, moins de dépenses ?
Pour atteindre l'objectif, la Cour recommande deux possibilités : une sévère réduction du nombre de fonctionnaires, ou le gel des dépenses de l'Etat, de la Sécurité sociale et des collectivités territoriales (encore inédit en France).

Mais selon le président de la Cour des comptes, c'est bien au niveau de la fonction publique que se trouve le "principal enjeu budgétaire", puisque leur masse salariale représente 13,6% du PIB de la France. Pour les seuls fonctionnaires de l'Etat, la masse salariale s'élève à 80 milliards d'euros, avec "une croissance tendancielle soutenue" de 1,6% par an.

Dernières mises en garde...
Enfin, la Cour des comptes a précisé qu'une augmentation "au moins temporaire" de la TVA et de la CSG sera "difficilement évitable" en 2013 pour que le pays puisse atteindre son objectif et trouver 33 milliards d'euros, alors que le gouvernement souhaitait mettre fin à la "TVA sociale" votée par la droite, et qui devait être appliquée dès l'automne.

La Cour des comptes met également en garde sur la condamnation de la France dans deux contentieux fiscaux, dans lesquels le pays a été condamné par la Cour de justice de l'Union européenne pour près de 5 milliards d'euros à verser en 2013, et 1,75 milliards d'euros en 2014.

© KENZO TRIBOUILLARD / AFP

Ailleurs sur le web

Publicité

les derniers articles Impôts

Publiez votre commentaire

25 commentaires

Enfin la réalité brute des

Portrait de Decrauze

 Enfin la réalité brute des chiffres débarrassée du tintamarre électoral : une France au bord de l’asphyxie financière sans réaction drastique du pouvoir en place. Voilà des années qu’un candidat laminé aux dernières élections le clame. Chacun va profiter de ses vacances sans y penser, mais la rentrée devra se faire sous les auspices de l’austérité, à moins que la capacité à l’aveuglement persiste. Dans ce cas, notre « engrècement » financier nous sera fatal.

Cf. http://pamphletaire.blogspot.fr/search/label/Crise%20%C3%A9conomique  

Votez pour ce commentaire: 

Et tout ceux qui ne voudrons

Portrait de pierre60

Et tout ceux qui ne voudrons pas se serrer la ceinture se feront remonter les bretelles

Votez pour ce commentaire: 

Et tout ceux qui ne voudrons

Portrait de pierre60

Et tout ceux qui ne voudrons pas se serrer la ceinture se feront remonter les bretelles

Votez pour ce commentaire: 

Pourrait-on savoir ce qu'il

Portrait de tenébon

Pourrait-on savoir ce qu'il en serait s'il n'y avait pas eu le fameux bouclier fiscal de Sarkozy ? C'est tout de même malheureux que Hollande soit obligé de réparer les dégâts commis par son prédécesseur... 

Votez pour ce commentaire: 

On se moquait de sarkosy,

Portrait de alano387

 On se moquait de sarkosy, mais on avait rien vu. Avec la gooooche, il va falloir payer!!!

Votez pour ce commentaire: 

Ben je n'ai plus de ceinture,

Portrait de superbuse83

Ben je n'ai plus de ceinture, plus de bretelles et le pantalon ras les chevilles. Je suis prèt à toute "éventualité" .......hélas.

Votez pour ce commentaire: 

plus de deux francais sur

Portrait de pirrotte 49

plus de deux francais sur trois n ont pa voulu de l europe il n y a pas eu de vote elle nous a ete

impose

il faut faire une revolution

Votez pour ce commentaire: 

Moins de fonctionnaires ?

Portrait de Robert95

 Moins de fonctionnaires ? c'est à dire, moins de petits fonctionnaires ou (et) moins de hauts fonctionnaires, ces derniers ne faisant qu'arpenter les couloirs de long en large ou dormir (vu à la TV) sur les bancs du Sénat ou du parlement sans aucune honte ! ... 

Ca fait cher l'heure de sieste !

Tout ces grands penseurs savent où faire des économies ....personne n'a jamais eu le courage d'agir en ce sens ... c'est comme ça depuis la nuit des temps !

je ne porte plus de ceinture depuis longtemps ....je suis paré à toute éventualité ...

Votez pour ce commentaire: 

La gauche vient de perdre les

Portrait de martigny

La gauche vient de perdre les élections de 2017. Augmenter la TVA, la CSG c'est prendre aux pauvres, pour des objectifs dictés par les marchés financiers qui profitent de l'explosion des inégalités,avec son antenne européenne à Bruxelles et qui de plus sont irréalisables. N'oublions pas que près de la moitié des électeurs ne se déplacent plus aux élections, les absentionnismes premier partie de France, car ils ont compris le système par " l'abstentionnisme civique" , donc près de la moitié de la population française n'est représentée par aucun député au parlement français et européen. Aujourd'hui ce sont des minorités qui gouvernent les peuples.L'Europe est un suicide collectif. Tous les pays européens sont dirigés à Bruxelles. C'est bien le remboursement de la dette du Traité de Versailles par la République de Weimar donc imposée par les alliés qui a conduit au triomphe du Nazisme. Interrogeons nous : une crise, une dette résultant d'une malversation d'une escroquerie doit-elle  être remboursée? Aujourd'hui après la crise de 2008 quelles sont les réponses  apportées à ces thèmes ? les marchés sont-ils régulés ? Existe-il encore des paradis fiscaux dans le monde ? Y-a-t-il séparation des banques d'affaires, des banques de dépot ? La finance est-elle au service de l'économie aujourd'hui ?

Votez pour ce commentaire: 

Tout le monde, il est beau,

Portrait de masca38

masca38

Tout le monde, il est beau, tout le monde, il est gentil. En vue de nous sortir de là, il faut que tout le monde se serre la ceinture. Que le Chef de l'état montre l'exemple : Plus de dépenses inconsidérés pour les prochains voyages. Cessez également de nous dire que cette situation ne peut provenir que de l'ancien président.

Votez pour ce commentaire: 

Pages

Publicité