A la recherche de revenus pour boucler le budget 2014, le gouvernement envisagerait de supprimer les réductions d'impôts pour les parents ayant des enfants étudiants.

© CC

Déjà en juin dernier, le gouvernement avait indiqué qu’il allait supprimer la niche fiscale concernant les élèves scolarisés dans le secondaire. Celui-ci avait alors estimé l’économie à plus de 235 millions d’euros. L'Etat envisagerait désormais d'appliquer cette mesure aux parents ayant des enfants dans le supérieur. Mis à part, bien sûr, les foyers les plus modestes et donc non-imposables, ces familles ne devraient plus avoir accès à ce rabotage fiscal. Au total, ce sont plus de 2,2 millions de ménages français qui sont concernés par cette mesure. Finalement, la disparition de cette niche constituerait une hausse d’impôt pour les foyers qui en bénéficient. En effet, ceux-ci obtiennent actuellement une baisse d’impôt de 183 euros par enfant dans le supérieur,153 euros par enfant au lycée et 61 euros par enfant au collège.

210 millions d’euros d’économie en plus

Publicité
Cette mesure permettra au gouvernement de doubler ces économies. En effet, en élargissant ce rabotage aux étudiants inscrits dans le supérieur, l’Etat engrangera 210 millions d’euros en plus. Cumulés aux 235 millions d’euros, liés à la suppression de la première niche, celui-ci gagnera en tout et pour tout 445 millions d’euros. Peu après la baisse du quotient familial, le gouvernement de Jean-Marc Ayrault semble ainsi supprimer petit à petit les avantages fiscaux destinés aux familles.