Le Fisc a décidé de sévir ! Désormais, les particuliers qui enverront des mini-cercueils ou des balles d'armes à feu avec leur déclaration d'impôt risqueront d'être poursuivis.

On peut comprendre le mécontentement des Français face à l'impôt... Mais l'administration fiscale a décidé de sévir concernant les menaces. En effet, alors que les déclaration de revenus doivent être envoyées avant le 27 mai par la Poste et avant le 11 juin au plus tard pour les télédéclarations, la Direction générale des finances publiques a transmis une circulaire à ses directeurs territoriaux.

Selon Challenges, le document qui comporte 9 pages incitent les agents à dénoncer les contribuables auteurs d'"agressions significativement violentes", telles que l'envoi au Fisc de "mini-cercueils ou balles d'armes à feu".

Publicité
"Apaiser la situation en dialoguant calmement avec l'usager"De plus, la circulaire insiste également sur l'importance de dénoncer les contribuables qui se rendent dans le centre de perception et se rendent coupables d'"agressions caractérisées", notamment des "empoignades, gestes grossiers et insultes".

Concernant les incivilités moins violentes, il est seulement recommandé au chef de service "d'apaiser la situation en dialoguant calmement avec l'usager".

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité