Plus d’1,2 millions de nouveaux foyers seront cette année soumis à l’impôt sur le revenu, révèle ce jeudi matin le quotidien L’Opinion. Des chiffres qui tombent mal pour le gouvernement, en pleine confusion sur la question de la « pause fiscale ».

© AFP

Plus d’impôts, mais aussi plus d’imposés. L’impôt sur le revenu devrait frapper, en 2013, entre 1,2 et 1,6 millions de nouveaux foyers, révèle ce jeudi matin le quotidien L’Opinion. Soit, selon les experts de Bercy, une augmentation de 10% par rapport à l’an dernier. D’après le journal, les députés  seraient arrivés à deux estimations. La fourchette la plus basse compterait 1,2 millions de nouveaux foyers touchés par l’impôt, la fourchette la plus haute 1,6 millions.

Un effet cascade « dévastateur »Ce sont en priorité les classes moyennes qui devraient être touchées. Autant de nouveaux contributeurs qui sont synonymes pour l’Etat de milliards d’euros de recettes supplémentaires, mais une situation qui, pour les foyers français touchés, devrait entrainer un effet cascade « dévastateur » indique L’Opinion : « lorsqu'un foyer bascule dans l'impôt sur le revenu du fait d'une augmentation de son revenu fiscal de référence, il devient éligible à une douzaine de nouvelles taxes » (taxe d’habitation, redevance audiovisuelle, etc…) explique ainsi le quotidien.

Publicité
A quand la « pause fiscale »Des révélations qui tombent bien mal pour le gouvernement, qui multiplie depuis plusieurs mois les augmentations d’impôts et peine à délivrer un message clair sur le sujet de la « pause fiscale ». Promise à plusieurs reprises pour 2014 par François Hollande, Jean-Marc Ayrault a déclaré ce mercredi dans une interview au journal Métro que celle-ci ne serait « effective » qu’en 2015. La porte-parole du gouvernement, Najat Vallaud-Belkacem, a elle tenté de clarifier la position du gouvernement et a confirmé que la « pause fiscale » interviendrait bien l’an prochain. Difficile de s’y retrouver.
Publicité