Le prélèvement de l’impôt à la source doit être présenté avant l’été et devrait être testé prochainement dans des entreprises, selon Europe 1. Mais en quoi consiste-t-il ?  

Le projet d’impôt directement prélevé à la source se concrétise. A en croire Europe 1, vendredi, le dispositif doit être présenté par le gouvernement avant l’été, et celui-ci chercherait actuellement des entreprises pour le tester avant sa mise en application.

Si les Français payent jusqu’à présent leur impôt chaque année sur leurs revenus de l'année précédente, le dispositif doit désormais permettre de collecter l’impôt directement sur le revenu chaque mois.

Cela se traduira par une ligne de cotisations supplémentaire sur la fiche de paie. Ainsi, le montant indiqué au final sur le bulletin correspondra à un vrai salaire net. Le salarié devra néanmoins effectuer des démarches pour des changements de situation personnelle.

Un dispositif particulier pour les agriculteurs ?

"Parmi les pistes étudiées, les agriculteurs pourraient avoir une disposition particulière. Leurs revenus étant très cycliques, ils pourraient certains mois payer plus d'impôts que d'autres", précise Europe 1.

Publicité
Le porte-parole du gouvernement, Stéphane Le Foll, avait annoncé en mai 2015 que le gouvernement voulait aller vers le "prélèvement à la source" de l'impôt sur le revenu. "L'idée est d'aller vers une simplification du recouvrement de l'impôt avec la mise en œuvre progressive dans le cadre de la simplification des feuilles de paie et du numérique de la retenue à la source, sans fusion" avec la CSG (contribution sociale généralisée, ndlr), avait-il expliqué.

Cette mesure pourrait entrer en vigueur dès le 1er janvier 2018.

En vidéo sur le même thème : Quelles seraient les implications du prélèvement à la source ?