Depuis son élection, Emmanuel Macron a instauré 8 nouveaux impôts, selon le cabinet d’audit Ernst&Young. Au rythme de un par mois environ. 

Si le président de la République s’est fixé pour ligne de conduite de mettre un terme à la taxe d’habitation pour tous d’ici fin 2020 (dans la mesure où il la considère injuste), un certain nombre de nouveaux impôts ont vu le jour et viennent, in fine, largement contrebalancer cette annulation. Précisément 8 en 8 mois, indique le cabinet d’audit Ernst&Young dans l’un de ses récents baromètres.

A lire aussi : Budget 2018 : quels impacts sur vos impôts ?

Le Figaro se l’est procuré. Il en ressort que - contrairement aux attentes des Français qui espèrent bien voir leurs charges et leurs impôts diminués cette année - de nombreux remplacements et autres contributions exceptionnelles sont donc en passe d’alourdir leur imposition en 2018.

Quels sont-ils ?

Publicité
A commencer par le fameux nouvel impôt sur la fortune immobilière. Lequel est venu remplacer l'impôt sur la fortune (ISF) cette année. Au programme également : deux autres contributions exceptionnelles. Pour le coup, elles concernent l’impôt sur les sociétés des très grandes entreprises et ont pour ambition de financer l’annulation de la taxe sur les dividendes (3 %).

Au rang des nouveautés 2018, d’autres lois ciblent, cette fois, les ménages les plus aisés. Selon Le Figaro, sont également prévus : la nouvelle taxe tabac, deux lois qui concerneraient "l'exploration d'hydrocarbures et de gîtes géothermiques", une autre loi dédiée aux plus-values de ventes de logements HLM, ainsi qu’un prélèvement qui, lui, s’appliquerait au "développement des industries de fabrication de papier".

Allez-vous y perdre ou y gagner ?

De fait, si ces mesures fiscales risquent bien de ne pas vous permettre d’augmenter votre pouvoir d’achat cette année, il n’en demeure pas moins qu’à l’horizon 2019, ces ajustements devraient commencer à porter leurs fruits, considèrent les prévisionnistes. Certains think tank interrogés par l’Express, considérant même qu’en 2019, le pouvoir d’achat des ménages pourrait être revalorisé à hauteur de 6 milliards d’euros, tout en sachant, cependant que les principaux bénéficiaires desdites mesures ne sont autres que les ménages les plus riches.

En vidéo - Idées de placements: Zoom sur le calendrier du prélèvement à la source 2018

 

mots-clés : Imposition

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité

A lire aussi sur Planet