Après avoir annoncé dimanche dernier qu'il souhaitait que 650 000 foyers sortent de l'impôt sur le revenu, Manuel Valls a déclaré ce matin que ce serait finalement 1,8 million de ménages qui profiteraient de la mesure. Tous les détails avec Planet.fr.

Bonne nouvelle pour les contribuables ! Après avoir annoncé sur TF1 dimanche dernier que 650 000 ménages sortiraient de l'impôt sur le revenu, le Premier ministre Manuel Valls a annoncé ce vendredi matin sur Europe1 que le coup de pouce fiscal allait finalement concerner 1,8 million de foyers. C'est donc trois fois plus que prévu au départ. Mieux encore, le Premier ministre a expliqué que cette mesure allait touché "plus de 3 millions de ménages" qui pourront bénéficier de ce geste fiscal.

 

Manuel Valls explique : "Nous avons pensé qu'il fallait une mesure encore plus forte pour montrer notre engagement : il faut sortir de cette logique de l'impôt qui empêche les ménages de consommer et notre économie de retrouver la compétitivité". Ce coup de pouce aura un coût : 1 milliard d'euros "financé en grande partie grâce à la lutte contre la fraude fiscale". Il devrait faire partie de la loi de finances rectificative de juin prochain.

 

Un célibataire au smic ne paiera pas d'impôts...Dans les faits, il s'agira d'une réduction d'impôt selon le revenu. Le revenu fiscal de référence concerné sera de 14 000 euros pour un célibataire, 28 000 euros pour un couple, et 38 000 euros pour un couple avec trois enfants. Lors de l'interview, Manuel Valls a donné quelques exemples concrets : un célibataire au smic ne paiera pas d'impôt sur le revenu et touchera 170 euros de prime pour l'emploi. Un couple d'actif avec deux enfants au revenu de 3 600 euros par mois sortira aussi de l'impôt. Un couple de retraités touchant 28 800 euros par an bénéficiera d'une réduction de 700 euros sur son impôt sur le revenu.

 

Dans l'ensemble, le Premier ministre a expliqué que pour les célibataires concernés par ce coup de pouce, l'allègement fiscal devrait atteindre 350 euros, et 700 euros pour un couple. Ce geste du gouvernement devrait être appliqué dès septembre, lorsqu'il faudra payer les impôts sur le revenu de l'année 2013. En revanche, on ne sait pas encore ce qu'il en sera pour 2014 et 2015.

 

Publicité
A ceux qui reproche au Premier ministre de faire cette annonce quelques jours seulement les élections européennes, Manuel Valls répond que "ce n'est pas un geste électroaliste. Nous tirons les leçons que nous ont fait passer les Français à l'occasion des élections municipales. Je n'ai qu'un seul objectif : l'intérêt général, que les Français vivent mieux. Je n'ai qu'un seul objectif : redonner du pouvoir d'achat, renforcer notre industrie, soutenir les ménages les plus modestes".

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité

A lire aussi sur Planet