Si vous rencontrez des difficultés pour payer vos impôts, il est possible de demander des délais supplémentaires, voire une remise gracieuse. Explications. 

Premier réflexe : se manifester

Publicité
Vos revenus ont chuté suite à une perte d'emploi, un divorce, un départ à la retraite... et vous savez déjà que vous ne pourrez pas payer vos impôts (revenu, taxe d'habitation ou foncière) à temps ? Manifestez-vous au plus vite, avant la date limite de paiement inscrite sur votre avis d'imposition. Un réflexe qui vous permettra d'éviter les pénalités de retard, soit 10% de majoration et de disposer d'un délai supplémentaire, voire d'une remise gracieuse ou partielle de vos impôts (soit l'abandon de vos impôts). 

A qui s'adresser : expliquer votre situation au centre de trésorerie dont vous dépendez. Les coordonnées sont indiquées sur votre avis d'imposition. 

Sachez-le : vous pouvez le faire à n'importe quel moment de l'année.