Les centres des impôts croulent sous les demandes de report de paiement. Cette année, ils ont enregistré une augmentation de 15 à 20% du nombre de courriers de contribuables réclamant un délai, des contribuables qui ont de plus en plus de mal à s’acquitter de leurs impôts.

© AFP

Les contribuables français sont de plus en plus nombreux à demander un délai de paiement, voire un recours gracieux. L’administration fiscale a enregistré cette année une augmentation de 15 à 20%, selon les régions, du nombre de courriers concernant une demande d’étalement des sommes à verser, rapporte RMC. Des chiffres qui montrent que les Français ont de plus en plus de mal à s’acquitter de leurs impôts, mais ils ne sont pas les seuls : le nombre d’entreprises en difficulté ne cesse lui aussi de croître.

Les Français étouffés par les impôts ?A titre d’exemple, dans le Nord-Pas de Calais, les demandes de particuliers ont augmenté de 20 à 30%, et celles des entreprises de 50%, indique RMC. En Poitou-Charente, les demandes de délai de paiement ainsi que les demandes de recours gracieux ont grimpé de 15%. Selon les informations de la radio, certains centres des impôts auraient reçu pour consigne de privilégier l’étalement des paiements plutôt que les recours gracieux, car c’est chaque fois autant d’argent qui ne rentrera pas dans les caisses de l’Etat.

Publicité
« Les personnes qui viennent nous voir sont désespérées »La crise, mais aussi les dernières réformes fiscales, qui ont fait augmenter le nombre de personnes concernées par l’impôt sur le revenu, sont les principales causes de l’explosion de ces demandes. « Les personnes qui viennent nous voir sont désespérées, car l’impôt certes il faut le régler mais il y a d’autres charges à payer (EDF, le gaz, l’eau) » a expliqué Patrick Gonzales de la direction générale des impôts de la Vienne. « Et ces autres charges augmentent elles aussi ».
Publicité