L'administration fiscale tient compte du statut du foyer pour calculer l'impôt sur le revenu de ses composants. Concernant le quotient familial, le nombre de parts varie donc selon votre statut juridique et le nombre d'enfants à votre charge. Voici les différents cas.

Publicité

Si vous êtes uni à votre partenaire par un lien légal (mariage ou pacs), vous bénéficierez alors d'une imposition commune. Les cas suivants sont envisageables pour vous :

- Vous n'avez pas d'enfant : deux parts ;- Vous avez un enfant : 2,5 parts ;- Vous avez deux enfants : 3 parts ;- Vous avez plus de deux enfants : chaque enfant supplémentaire compte pour une part.

Si votre conjoint est décédé, les chiffres suivants s'appliquent à vous :

- Vous n'avez pas d'enfant : une part ;- Vous avez un enfant : 2,5 parts ;- Vous avez deux enfants : 3 parts ;- Vous avez plus de deux enfants : chaque enfant supplémentaire compte pour une part.

Si vous êtes libre de tout engament marital et que vous vivez seul, le calcul de parts s'établit comme suit :

- Vous n'avez pas d'enfant : une part ;- Vous avez un enfant : 2 parts ;- Vous avez deux enfants : 3,5 parts ;- A partir du troisième enfant : chaque enfant compte pour une part.

Si vous êtes libre de tout engagement marital et que vous vivez en concubinage, les parts suivantes vous sont accordées :

- Vous n'avez pas d'enfant : une part ;- Vous avez un enfant : 1,5 part ;- Vous avez deux enfants : 2 parts ;- A partir du troisième enfant : chaque enfant compte pour une part.

Lettres types

Retrouvez plus de 5000 lettres types pour répondre et vous faire entendre au quotidien.

Voir les lettres types